Grand écart : de Mr Puma X à Frank Kozik

26/09/11 par  |  publié dans : Artistes, Arts

Mon visage pour toile

Andy Alcala alias Mr Puma X est un jeune étudiant d’à peine 20 piges, squattant les bancs d’une Université de  l’Iowa. Tour à tour peintre et performer (voir les clichés de son projet Se7en inspiré du film de David Fincher ou son travail sur lui même travesti en Lady Gaga…), le garçon se plait à  se mettre  en scène devant l’objectif, faisant de son corps  une œuvre d’art à part entière. Andy Warhol, Van Gogh, Magritte… les toiles des disciples du pinceau et du rouleau (voire de la bombe pour Bansky) se retrouvent  peinturlurées sur la juvénile trombine  pour un résultat qui est hors du temps. On n’imagine pas la somme de travail que le petit gars, seul à la tâche, passe devant son miroir. Un rendu  donc à saluer pour cette série de photographies à découvrir ici et maintenant :

http://www.flickr.com/photos/26375062@N06

Mao en bronze

 

Frank Kozik est né en Espagne mais c’est à Austin, Texas, qu’il échouera au cours des années 80. La scène alternative underground se réveillait doucement, l’art graphique était encore aux petits flyers en noir et blanc, loin des logiciels informatiques, le Do It Yourself était le véritable outil. Considéré pour certain (mais pas pour lui) comme le précurseur d’une nouvelle approche de l’art du poster rock aux États Unis, cet autodidacte  a commencé le dessin à l’âge où d’autres biberonnent encore. Au début de sa carrière, il a collaboré à d’innombrables obscurs journaux et fanzines, mais c’est son travail pour divers groupes de Punk-Rock , et de la scène Alternative ( The Melvins , Pearl Jam , Beastie Boys , Psychic Tv, Iggy Pop etc…) qui lui à permis de gagner du galon et des superlatifs. Depuis plus d’une dizaine d’années, il étend sa patte créatrice en effectuant notamment des Toys en vinyle, et aujourd’hui, des sculptures en bronze comme ce Mao aux oreilles de Mickey et clope au bec. Ce buste détourne l’instigateur du petit livre en parfaite caricature comique prête à trôner au milieu de votre salon pour la somme, modique, de 4200 € . D’une hauteur de 40 centimètres, la statue a été produite en 20 exemplaires . Elle est disponible  sur le site : www.artoyz.com

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire