“Café in”: le MUCEM fait fort de café

26/10/16 par  |  publié dans : A la une, Expos | Tags : , , ,

MUCEM

Le MUCEM fait fort de café avec « Café in »

Café in est une exposition inédite et originale qui mérite qu’on prenne le temps d’y flâner, mais pas seulement. C’est également une très grande manifestation qui va durer trois mois, intitulée « Café off », tout le temps de l’exposition.
Comme une exposition sur le café n’a jamais été montée en France, elle se devait d’être exceptionnelle à tous égards. Quatre vingt quinze personnes sur cent boivent du café dans le monde, ce breuvage universel est tellement présent dans nos vies depuis la nuit des temps qu’on en a oublié de questionner son histoire. On ne peut dire quand il fut inventé, mais la bible évoque comme une bénédiction l’abondance de graines grillées, on aime à croire qu’il servait déjà à faire les délices des dieux vivants comme à leur cour au temps de Pharaon. Rien n’interdit d’orner la légende de quelques enluminures sacrées.

 

Exposition Café in

 

Oh Marseille !

Ce qui est avéré et bien plus récent, c’est que la porte de l’Orient, Marseille a été le passage obligé et exclusif du grain de café d’où il a conquis le pays, puis l’Europe. D’autres ports et d’autres négociants lui ont fait par la suite une concurrence sans merci, un marché mondial ne pouvait rester longtemps l’apanage exclusif de la cité phocéenne. Il n’empêche, comme l’hymne national s’appelle La Marseillaise, chantée dans le monde entiers, Marseille est couleur café, comme sa population cosmopolite est métissée.

 

Exposition Café in

 

Café et bistrot, drogue et médicament.

Le café est éponyme de la substance, entendez le débit de boisson où on le consomme, le troquet, le bistrot. Les premiers cafés où déguster ce nectar ont ouvert à Marseille, des médecins d’Aix en Provence et de bonnes marseillaises en ont dénoncé la dangerosité. Ceux-ci comme nouvelle drogue, celles là comme voleurs d’hommes. Le bistrot, lieu de convivialité, a longtemps été un rendez vous des hommes, une femme de bar ne saurait être que de mauvaise vie. Les écrivains, les poètes, les chanteurs et les philosophes comme les révolutionnaires y passaient leur temps libre loin des contraintes domestiques, comme aussi bien les cercles de boulistes ou de copains.
Le café est une drogue, la caféine un excitant comme la théine, on connait la migraine du dimanche de ceux qui en boivent beaucoup trop dans la semaine, une authentique crise de manque. Pourtant, jamais sa toxicité n’a pu être établie, hors de son excès qui emballe sévèrement le rythme cardiaque.

 

Exposition Café in

Plaque de voyante

Scénographie

Ce ne sont pas tant les objets précieux et rares de l’exposition qui en font l’originalité, c’est le voyage à travers le temps et la géographie auquel il invite, à travers eux et les tableaux de maîtres, les photographies de Robert Doisneau de Willie Ronis ou de Réza, ou encore la chanson et le cinéma.
La scénographie de l’exposition est l’œuvre de l’architecte Jacques Sbriglio, elle se décline en cinq séquences. Au cours de votre déambulation vous explorerez une légende de l’humanité, une histoire des cités, une question de qualité, une logique de marché, une affaire de convivialité.

 

Exposition Café in

Cathédrale de cafetières

Mondialisation

Il y a beaucoup d’argent gagné autour de ce marché mondial inépuisable, les consciences alertées par des producteurs solidaires et des organisations humanitaires ont créé le commerce équitable, qui allie rétribution honnête du producteur, qualité du produit, prix maîtrisé. Juste retour des choses dans cette histoire plus sombre qu’il n’y parait. Cette exposition étant imaginée et portée par Jean Pierre Blanc, Directeur Général de Malongo et son équipe, la question se posait du « green washing » et du positionnement de l’entreprise. Ils assurent que la moitié de leurs cafés sont issus du commerce équitable qu’ils soutiennent et développent, ils en sont légitimement fiers. Encore un effort et on abandonnera les autres marques.

 

Exposition Café in

Jean-Pierre Blanc Directeur Général de Malongo

Pour répondre aux besoins, au XVIIIe siècle, chaque semaine un bateau d’esclave africains arrivait à Saint-Domingue, affrété par les armateurs nantais. c’est à ce prix que le café a conquis le monde, que les armateurs négociants et propriétaires terriens ont fait fortune, il ne semble pas que l’exposition ait  effleuré ce “détail de l’histoire”. Un oubli sans doute.

Café off

Le projet est bien plus ambitieux qu’une simple exposition, fut-elle d’importance.
Pour commencer, ces 28 29 et 30 octobre 2016, le MUCEM organise un grand Week-end festif en accès libre, dégustation de cafés rares à la boutique du Fort Saint Jean, course de garçons de café du MUCEM au Vieux Port et retour, du cinéma, création culinaire avec un chef étoilé, lectures, débats, conférences, expositions de photographies dans les bistrots de la ville. Ces animations dureront du 26 octobre au 23 janvier, il y aura matière à redécouvrir la ville… et tout ce que vous ignorez encore sur le café à travers tous ses aspects.

 

Exposition Café in

 

Renseignements et réservations 04 84 35 13 13
reservation@mucem.org/mucem.org
Tarif 9,5€ et 5€, billet famille 14€, gratuit pour tous le premier dimanche de chaque mois.
Visites en groupe uniquement sur réservation obligatoire.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire