HENG, du graff à la peinture il n’y a qu’un “pschhhhhhh”…

15/12/11 par  |  publié dans : Artistes, Arts | Tags : , , ,

 

Wired, HENG

L’artiste HENG, 31 ans, et Marseillais d’adoption depuis 12 ans, fera une performance live à ne pas manquer à l’occasion de l’ouverture du Belle Aire.  L’occasion pour Envrak de vous en dresser un portrait… graffé.

Son métier : graphiste, donc. Il s’y plaît. Rien d’étonnant. C’est d’ailleurs, sans doute, ce qui explique qu’il n’a pas eu à choisir entre son métier et devenir un « artiste » de profession – même si, de toute évidence son travail est loin d’être de l’amateurisme. Comme beaucoup de futurs pros du pinceau / du crayon / de la palette graphique, il passe très tôt son temps à dessiner pendant les cours. C’est au lycée, en compagnie d’Oniks qu’il découvre le « graff ». Il ne cessera pour ainsi dire plus, passant d’un mur, à l’autre jusqu’à intégrer le collectif L’ARTMADA. Sa fascination : les paysages urbains et tout particulièrement la ville de New York, car c’est « la ville » par excellence, celle qui touche à l’imaginaire…

 

Friche, HENG

C’est seulement depuis 4 ans qu’il s’intéresse véritablement à la peinture sur toile, en ayant commencé par aborder l’aspect technique de manière expérimentale : d’abord un travail structuré, puis un concept un peu plus fictif, jouant  du rapport entre les formes et la matière, jusqu’à privilégier la déconstruction, devenue  sa marque de fabrique. Désormais il peint sur l’instant, sans projet, sans réflexion. Son matériel : de la peinture acrylique, des bombes de peinture, de petits rouleaux, à l’occasion un peu de pastel. Une fois la toile finie, il la regarde quelques temps et c’est son ressenti visuel ou auditif (la musique qu’il écoute en peignant par exemple), qui donne naissance au titre de l’œuvre ainsi créée.

Des expos, il en a déjà fait des dizaines. Même chose pour les performances en live (une de celle qui l’aura le plus marqué : une collaboration avec un orchestre baroque), il travaille occasionnellement pour la ville de Marseille, il a réalisé avec le collectif L’ARMADA la Fresque du Palais Omnisports (façade Est), il a élaboré des créations graphiques pour un livre et pour finir, s’est baladé ) Moscou, au Cameroun, en Espagne, au Maroc, en Afrique du Sud, Macédoine, Venezuela, Brésil…

 

Fraction, HENG

Plus d’informations sur http://hengone.fr

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

2 commentaires

    CHAPEAUCLAP  | 16/12/11 à 0 h 49 min

  • bravo a l artiste pour son talent ! et aussi a la croniqueuse bel article …

  • Françoise  | 16/12/11 à 22 h 27 min

  • Cet artiste aiguise notre curiosité. Il nous fait visiter New York comme nous ne l’avons jamais vu.
    Merci Aline , ta façon de traiter le sujet est toujours aussi fascinante et intéressante .

Laisser un commentaire