Identités de femmes : Aurore Valade

18/05/09 par  |  publié dans : Arts, Expos | Tags : ,

Je n’aime pas les expos photos. Elles m’ennuient. Au delà des images, il y a cependant, parfois, des rencontres. Il y a même, et c’est tellement rare, de temps en temps, un dialogue.

Elles s’appellent Julie, Berthe et Hortense et j’ai parlé avec elles. Elles ont ouvert leurs intérieurs, laissé l’artiste s’insinuer, et pour notre plus grand bonheur sont sur papier glacé du 17 avril au 28 juin 2009, à la Galerie d’art des Bouches du Rhône.

Elles s’appellent Emmanuelle, Claudine, Flora. Elles sont toi, elles sont moi, elles sont aussi ma mère, ma grand-mère, ma voisine, la maitresse que j’ai eue au primaire et la directrice du secondaire. Elles sont belles, elles sont vraies.

La Galerie les héberge pour un temps et je peux voir sur la droite, Marie-Françoise peut-être, priant à côté de sa fille. Changement de décor, panneau de gauche, c’est sûrement Mercedes dans son fichu garage, enceinte jusqu’au cou, qui se prépare à accoucher entre deux clefs de 6.

Ici pas de conflit de génération, Henriette et Paulette côtoient sur la photo d’à côté les deux jeunettes de vingt ans leurs cadettes. Et mamie Josette habille sa petite fille, une lueur au coin de l’œil.

Elle s’appelle Aurore Valade et c’est la photographe. Son regard se pose et interroge ses identités de femmes dans tout ce qui les sépare et bien sûr dans tout ce qui les réunit. Envies, désirs cachés, rôles sociaux, le coup de projecteur est parfait, l’identification totale, le sourire instantané. Au delà du cliché, l’artiste fait appel aux souvenirs, et au quotidien.

L’image est traitée dans une seconde phase par informatique, non dénaturée, la photo rend alors toute sa vérité. Drapés à l’antique, lumière théâtrale, c’est un bijou à l’esthétique époustouflante.

Elles s’appellent peut-être Claire, Aude, Anne, Lucie ou Élise, elles ne sont peut-être ni toi, ni moi, mais dans un tourbillon de féminité elles sont une ode. Elle s’appelle Aurore Valade et du haut de ses 28 ans voue une admiration évidente à ces femmes avant tout muses.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    Clémence  | 18/05/09 à 13 h 45 min

  • J’ai vu l’expo il y a quelques jours. Superbe en effet!

Laisser un commentaire