Best of 2008

02/01/09 par  |  publié dans : Carnets, Société | Tags : ,

Entre déceptions et bonnes surprises, passages obligés et découvertes, retour en brèves et en long sur une année culturelle et ludique – et aussi, un tout petit peu politique.

L’élection de Barack Obama

Le season 2008 des élections américaines – tous les 4 ans, probablement la meilleure série US – s’est terminé sur une réaffirmation triomphale de l’american dream et du melting pot.
Suite logique, vote de contestation ou simple moment de l’Histoire ? Obama sera-t-il à la hauteur de sa légende instantanée ? Dans quelle mesure fera-t-il changer les États-Unis ? Quoi qu’on en pense et quels que soient les attentes qu’elle suscite, l’élection de Barack “Le Messie” Obama est LE temps fort de cette année. -Holden-

Cinq filles couleur pêche, mis en scène par Marie-Laure Malric
Théatre Le Mery, Paris, janvier-fevrier 2008

Lors d’un mariage ennuyeux, cinq filles s’aventurent involontairement à faire une contre-soirée. Les personnages se retrouvent dans une chambre et laissent s’exprimer leurs caractères loufoques. Elles sont sur les genoux (physiquement) et nous aussi, mais de rire. On se lierait presque d’amitiés avec ces comparses sorties de l’imaginaire d’Alan Ball. -Diana-

Pitié ! ballet d’Alain Platel
Théatre de la ville, Paris, octobre 2008

Dix danseurs, quatre chanteurs, sept musiciens pour un spectacle qui certes se perd parfois en longueur et souvent en complexité mais exprime définitivement quelque chose des sentiments humains et de notre façon de les gérer. Certains diront opaque, agaçant ou même ennuyeux. Je dirais prenant, émouvant et spectaculaire ! -Engy-

Promets-moi réalisé par Emir Kusturica

Le film ayant marqué l’année 2008 reste incontestable pour moi, et ce depuis sa sortie le 30 janvier, Promets-moi d’Emir Kusturica. L’histoire d’un jeune garçon habitant loin de tout avec son grand-père. Ce dernier étant sur la fin de sa vie l’envoie en ville vendre une vache, acheter une icône religieuse et un souvenir, et enfin trouver sa future épouse. Un film drôle, poétique, dont les images à la lumière incroyable font rêver. L’ambiance ravit, alors que les évènements improbables s’enchaînent, sans logique. Ce film, que je vous conseille vivement (au cas où le message n’était pas assez clair) est un remède incroyable contre l’ennui et la morosité de l’hiver. -Zibyz-

La Palme d’Or pour Entre les murs” de Laurent Cantet

Le moment que je garderai en mémoire pour cette année 2008 est la remise de la palme d’or à Cannes pour le film « Entre les murs ». En dehors de toute appréciation critique sur le film, c’est quand même la classe de voir un film français, primé à Cannes par Sean Penn et son jury prestigieux (Natalie Portman, Sergio Castellito, Rachid Bouchareb, Alfonso Cuaron, Alexandra Maria Lara, Apichatpong Weerasethakul, Jeanne Balibar, Marjane Satrapi), et ce à l’unanimité s’il vous plaît ! -Z-

Dead Space, déception vidéo-ludique (Xbox 360 / PS3)

De très bonnes critiques américaines et françaises, des pubs télés bien placées, un lancement combiné jeu vidéo + comics + OAV font que vous avez peut-être entendu parler de Dead Space comme l’un des musts vidéo-ludiques de l’année. Sinon, sachez que le jeu se présente comme un croisement d’Alien et de Starship Troopers, où un cosmonaute du futur doit réparer un vaisseau déglingué tout en shootant des hordes de grosses bêbêtes. A Envrak, on a essayé, et une fois passé le charme initial (magnifique travail sur le son 5.1, image léchée, ambiance cinéma gore / épouvante hallucinante) on finit par bailler ferme devant tant d’allers retours roboratifs dans des couloirs identiques, et des situations ultra prévisibles. Un FPS ou survival horror de plus, un tue l’amour. -H-

Bienvenue chez les…

Ah je vous vois venir avec votre soupir, votre roulement d’yeux et votre rictus un tantinet ironique, “Et voilà, on va encore nous bassiner avec les Ch’tis !” Ben oui, fallait pas inviter une lilloise dans la rédaction ! et toc. N’empêche. Passons sur la sur-médiatisation, les Ch’tis en sonnerie de portable, les Ch’tis au Mac do, la boîte à “Hein !” qui ont transformé la région et ses habitants en vache laitière du marketing… Ce film a été vu par un français sur trois et en a fait rire tout autant. Ce film a réhabilité une région meurtrie par le chômage, la pauvreté, une grande équipe de foot descendue en D2 et un accent pas facile à assumer ; soit une région qui en avait bien besoin. Alors non, ce n’est pas de la culture avec un grand C, mais Bienvenue chez les Ch’tis n’a jamais prétendu être autre chose qu’un grand rassemblement populaire et rassemblement populaire il y a eu, tant pis pour les dommages collatéraux. (si je vous dis que je ne mange pas de maroilles au p’tit déj’ bon sang !) -Camiiille-

Martyrs : une claque phénoménale

Condamné à tomber dans l’oubli après une semaine d’exploitation en raison de sa violence extrême, le film de Pascal Laugier n’aura pas tiré profit de la vague de soutien accompagnant sa possible interdiction aux moins de 18 ans (il sera finalement interdit aux moins de 16 ans avec avertissement). Martyrs, visuellement insoutenable et physiquement éprouvant, propose pourtant une réflexion magistrale sur la violence, ses raisons et ses limites, sans jamais tomber dans la gratuité et la complaisance. Sans jamais désamorcer non plus son propos par le biais de l’humour. Une expérience très difficile mais essentielle, à vivre jusqu’à la dernière seconde, quitte à garder les yeux fermés, pour pouvoir comprendre enfin le sens du mot “délivrance”. -Sabrina-

Ils étaient attendus il y a un an…

Presidents of the USA : These are the good times, people
Finalement un album décevant, et un unique concert en France loupé… on zappe.

Be kind rewind de Michel Gondry
Une fable sur le pouvoir du cinéma un brin gnan gnan par un réalisateur de talent, mais inégal. -H-

Redacted, de Brian de Palma : j’ai fini par retrouver le cinéaste que j’ai commencé à adorer petite fille quand j’ai vu pour la première fois Carrie et les Incorruptibles, et fini par vénérer en découvrant Blow Out et The Phantom of the Paradise. Après L’impasse, De Palma nous a abandonnés, réalisant sans vergogne une grosse poignée de films médiocres. On ne l’espérait plus. Redacted, exceptionnel vrai-faux documentaire sur la présence militaire américaine en Irak, signe incontestablement son retour parmi les grands. En espérant qu’il saura garder le cap. -S-

The Happening (Phénomènes) de M Night Shymalan
Un four pour les uns, une réussite ambitieuse pour moi, parce que (on l’écrivait ici en janvier dernier) : “bon film, mauvais film, Night Shyamalan assure”. La mauvaise foi ? Connaît pas… -H-

Cloverfield de Matt Reeves :
Le procédé caméra sur le vif peut s’avérer aussi saoulant que fascinant. Dans Cloverfield – best monster movie ever ? – c’est tout simplement dantesque. A condition d’aimer aussi la sitcom sous ecstasy. Tout un poème… -H-

Sex and the city de Michael Patrick King :
Avec The Happening et Cloverfield, un des films les plus décevants de l’année 2008. Mais s’il est possible d’excuser Shyalaman pour son soporifique Phénomènes, il devrait l’être également de se réjouir du retour de la série et de ses attachantes héroïnes. -E-

Les nouvelles saisons de Lost et Nip Tuck
Lost : pas vu ! Nip Tuck : les coutures craquent, les personnages aussi, et le spectateur se demande si on ne tourne pas un peu en rond quand même… -H-

Et celle de The L Word aussi
Qui porte un regard amer sur les rouages d’Hollywood et réhabilite le couple Tina et Bette (Tibette pour les intimes). On attend donc avec impatience la dernière saison ! -E-

Duma Key de Stephen King (sortie française attendue en 2009)
Une histoire dans la veine de Sac d’Os, où un Stephen King vieillissant reprend ses marottes – monde parallèle, revenants bons et méchants, artiste possédé, interrogation sur les sources du geste créatif, récit à la première personne… – lorgne du côté d’un mysticisme langoureux, non sans avec quelques passages gores obligés. Plutôt un bon cru, en fait. -H-

Des jeux sur Xbox 360.
Burnout Paradise : beau mais ennuyeux, nous a dit la démo. Alors on a pas cherché plus loin. Grand Thief Auto 4 : comme tout le monde, on a participé à la frénésie mercantico médiatique. Et, au milieu d’un scénario un tantinet boursouflé, on a dû reconnaître que le jeu valait le détour. -H-

A vous de compléter dans les commentaires, vos meilleurs films, expos, spectacles, concerts, moments, de l’année. Avis aux grandes gueules, on peut aussi faire les pires ;)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

7 commentaires

    Rudy Garcia  | 02/01/09 à 15 h 06 min

  • Chère Lilloise,

    Pour ton information le LOSC est bien en Ligue 1 cette saison.

    Amitiés,

    Rudy (ou presque)

  • Camiiille  | 03/01/09 à 13 h 59 min

  • Cher Rudy ou presque,
    N’étant pas fan du “62 méfie-teu”, et insistant dans mon bref exposé sur le terme “région” et non “département” je parlais bien évidemment d’un club en rouge et jaune.
    Et puis je suis vexée que tout de suite tu ne parles que du Losc alors que Valenciennes a beau être en relégable, ce club existe aussi non d’un p’tit bonhomme !

  • capucine  | 05/01/09 à 15 h 13 min

  • qui a osé dire que “be kind rewind” etait gnangnan?

  • Nicolas M.  | 06/01/09 à 22 h 18 min

  • BE KIND REWIND EST JUSTE TERRIBLE !!!

  • H  | 07/01/09 à 1 h 47 min

  • Be Kind Rewind n’est pas un mauvais film, attention… mais concernant Gondry, j’ai le radar coincé sur Eternal Sunshine, je crois qu’il a fait là le film de sa vie, et je comparerai tous ses prochains à l’aune de celui là… tout en sachant très bien qu’ils ne pourront pas s’y mesurer. Appelez ça le choc post-traumatique.

    Au passage, ça fait deux fois que j’ai prêté le DVD collector, deux fois qu’il disparaît ! Je lance un appel à cotisation pour pas avoir à le racheter une 3ème fois. Envoyez les chèques à la rédaction d’Envrak, chez Engy. Merci. Je promets de plus dire du mal de Be kind.

  • Engy  | 07/01/09 à 11 h 50 min

  • Je suis d’accord avec Holden, envoyez les chèques, chez moi. Merci. :D

  • capucine  | 15/01/09 à 16 h 41 min

  • merci de ne plus dire de mal de Be kind rewind ;)

Laisser un commentaire