L’Avent-vrak d’avant

13/12/10 par  |  publié dans : Carnets | Tags : ,

L’arbre de Noël, en vérité, n’est pas le sapin. Non. C’est le marronnier. Les journalistes connaissent bien : les reportages à la piscine municipale au mois d’août, les micro-trottoirs sur la floraison des premiers coquelicots en avril, les tournées des chocolateries à Pâques, les animations de Noël en décembre… En journalisme, le marronnier n’est pas l’arbre qui donne des marrons, mais une information qui meuble une période creuse, une sorte de passage obligatoire qui permet de pondre le même article – et la même photo – d’une année sur l’autre. Le journaliste, pour planter son marronnier, va puiser dans ses archives. Et ça tombe bien : Envrak a ses propres archives. Et comme l’article de Marie sur les sapins, ainsi que celui de Nicolas sur un Noël joyeusement anti-conformiste étaient plus que parfaits, on a décidé de ne pas les réécrire, mais de vous inviter à les relire, car ils sont toujours d’actu.
L’article de Marie est ici. L’article de Nico est .

Bonne lecture.

 

Le marronnier : l'arbre préféré des journalistes

 

Précédemment dans l’Avent-Vrak :
Jour 12 – La petite fille aux allumettes
Jour 11 – Tokyo godfathers
Jour 10 – Mémère Noël
Jour 9 – Noël comme à la maison
Jour 8 – Noël, ça troue l’cul !
Jour 7 – Le jeu de société, à nouveau tendance
Jour 6 – Le Sapin vert, une Histoire rouge
Jour 5 – Le combat de Noël : Tino 1 – Lily 0
Jour 4 – Un pyjama et bonne chance dans la vie
Jour 3 – Le noël de Saute-Flocon
Jour 2 – Une nuit avec Biolay
Jour 1 – Les marrons glacés

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire