Geneva !

01/10/07 par  |  publié dans : Carnets, Voyages | Tags :

Avec ses 185 000 habitants, la seconde ville suisse du pays après Zurich a de quoi faire tourner la tête… Et les Français l’ont compris, du moins les habitants de l’Ain (désolé, il n’existe pas de désignation pour les habitants de l’Ain !) et les Haut-Savoyards : Genève est quasi française de 8 h 00 à 18 h 00. Maudits Frouzes !

Financièrement attractive, la ville transfrontalière a beau être Romande, on y entendra aussi parler les trois autres langues du pays, à savoir l’Allemand, l’Italien et le Romanche (quoique cette dernière n’est vraiment pas répandue, un seul canton la parle : celui des Grisons) ainsi que l’Anglais, bien évidemment. Tout ça du fait de ses activités attirant les opportunistes du monde entier : le commerce et le bancaire… surtout le bancaire !

Côté culture, ça tape fort. Un peu plus de 20 % du budget de la ville y est consacré, ce qui la classe première au rang des villes européennes. Genève ne lésine pas sur les moyens, et en plus de ça, grand nombre de musées sont gratuits. Les lieux à ne pas rater sont donc la bibliothèque d’art et d’archéologie, qui dispose de 300 000 monographies, 70 000 catalogues d’expositions, 70 000 catalogues de ventes aux enchères ainsi que plus de 6000 titres de revues (ce qui en fait la plus importante bibliothèque de Suisse), le museum d’histoire naturelle (imaginez 10 000 m² de galerie d’exposition consacrés à la faune, aux mammifères, aux oiseaux ou encore à la géologie) le musée d’art et d’histoire, dédié à l’archéologie, aux beaux arts et arts appliqués, ou encore le centre d’édition contemporaine; spécifiquement dédié a l’art contemporain (quoi de plus normal?!)

Pas peu fière de ses nombreux parcs en plein centre, la ville vous met même à disposition des chaises longues l’été afin de lire un bouquin ou encore de se faire dorer la pilule… quand le temps le permet (l’été de 2007 ne restera pas dans les annales) ! Le parc Bertrand, havre de paix dans le quartier chic de Champel, le parc de la Grange avec son incroyable roseraie ou encore le très célèbre parc des Bastions au pied de la vieille ville, abritant l’université et le mur des réformateurs, établissent un réel contraste entre le stress de la ville et la détente de la verdure.

L’université

Le mur des réformateurs.De gauche a droite Jean Calvin, Guillaume Farel, Théodore de Bèze, John Knox.

Puis, passage incontournable à Genève, le jet d’eau ! Oui, cette fontaine géante qui fait la fierté de tout le peuple genevois. 140 mètres de hauteur, une poussée de 200 km/h, ça en jette ! Situé sur la rade (contour du lac Léman), vous pourrez aussi en profiter pour vous arrêter au jardin anglais qui longe le lac et qui est assez connu pour abriter la fameuse « horloge fleurie » (horloge composée de 6500 fleurs).

Le jet d’eau

Bref, Genève est vraiment une ville à voir, ne serait-ce que pour le lac qui lui donne un petit air de méditerranéenne… Je vous conseille donc de vous arrêter si vous avez l’occasion d’y passer un jour. Vous ne serez pas déçus !

Les + : ville propre, les voitures s’arrêtent au passage piéton, les distributeurs de cigarettes, le chocolat.

Les – : les places de parking libres extrêmement rares, la délation pour tout et n’importe quoi !

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

3 commentaires

    Sab  | 07/10/07 à 13 h 40 min

  • La délation?? T’aurais un exemple? Ca m’intrigue…

  • Mike  | 14/10/07 à 22 h 19 min

  • Un exemple: Le stationnement génant. On hésiteras pas a appeler la police pour te dénoncer! :-)

  • Sab  | 18/10/07 à 11 h 51 min

  • Tain… les nases

Laisser un commentaire