Le clan des deux !

01/03/07 par  |  publié dans : Carnets | Tags : ,

C’est l’histoire de Camiiille et Engy, 20 ans, qui se retrouvent un soir d’hiver pour que les lecteurs en apprennnent plus sur leurs vies respectives. L’une veut devenir prof d’histoire, l’autre envisage d’être journaliste et ensemble, ces deux passionées de lecture ont bien eu du mal à ne pas partir dans de multiples divagations. Elles ont évité de narrer leurs souvenirs d’enfance, résisté à la tentation de chanter ensemble le générique de MacGyver et surmonté leur envie de tout (besoin de rien) pour vous livrer, en bonnes petites filles sages, une auto-interview de choix !

CAMIIILLE. Alors Engy, les études d’Information et Communication, ça te plaît ? Tu te sens bien dans ta filière ?

ENGY. Carrément ! La fac j’aime et j’aime pas, on a l’avantage d’être libre mais on est aussi invisible… Quant à ma filière, j’y suis vraiment bien, je ne sais pas si j’ai appris grand chose mais elle m’a permis de mieux cibler ce que je voulais devenir et de m’y ouvrir. J’y ai pris une option cinéma, j’y suis à l’aise et je sais maintenant que je veux travailler dans un magazine culturel.

Et toi, prépa lettres puis licence d’histoire, ça te convient ?

CAMIIILLE. La prépa, ça a été toute une histoire : un changement de vie total, une découverte, une ouverture sur moi, les autres – ça, c’est surtout grâce à l’internat je pense – des rencontres inoubliables… Il y a eu des moments pas faciles mais je n’en retire que le meilleur.
Et maintenant que je suis à la fac, je me rattrape : cinéma, théâtre, virées entre copains. Mais bizarrement je ne vis pas toujours très bien la fac. L’enseignement ne me passionne pas vraiment, beaucoup de mes copains ont choisi de refaire une année bonus en prépa pour avoir un concours, ils me manquent beaucoup et la non-ambiance me consterne… Mais ça commence à aller mieux !

ENGY. Tu comptes aller jusqu’où à l’université ?

CAMIIILLE. Loin justement ! C’est ça le malheur ! Mais on m’a promis que le master serait mieux, j’attends de voir !

Et ta vie du moment ça ressemble à quoi ? Je ne sais même pas où tu habites !

ENGY. J’habite la région parisienne, assez près de Paris pour me prendre pour une parisienne mais trop loin pour l’être vraiment : je dois prendre le RER pour aller au ciné, ça m’énerve un peu. Toi, tu es du Nord, non ? Tu nous avais fait une jolie chronique sur Lille dans Envrak n°1 !

CAMIIILLE. Oui c’est ma ville de cœur… C’est bête à dire, je m’en rends bien compte, mais dans cette ville je me sens bien : je suis chez moi, les rues m’appartiennent… J’aime beaucoup cette sensation ! J’ai quand même pour projet de partir l’année prochaine… En Espagne si possible mais les historiens sont très mal dotés pour les dossiers Erasmus malheureusement.

ENGY. Tu es un peu aventurière finalement… et quoi d’autre ? Littéraire ? Humaniste ? Dadaïste ?

CAMIIILLE. Je suis cernée là, dans les deux sens du terme ! Je ne sais pas trop en fait, ma plus grande passion est la littérature, c’est certain ! Après d’autres qualificatifs seraient prétentieux… Je suis devant une page blanche perpétuelle… J’aimerais savoir créer mais je dois bien me résigner, c’est quelque chose que je ne sais pas faire !

ENGY. Tu écris pourtant pour Envrak

CAMIIILLE. J’essaie, ça me fait plaisir, je pense que c’est la nouveauté qui m’a séduite. D’ailleurs je me demandais, cette indépendance… Quel a été le déclic pour vous ? Envie d’être connus par un plus grand nombre ?

ENGY. Oui, surtout ça ! Il y a des désavantage à être uniquement lu sur un forum. Etre autonome, c’est quelque chose qu’on souhaitait tous depuis longtemps ! Remotivés, je trouve qu’on fait du meilleur boulot, on ose aussi plus de choses et sommes ouverts à plus de possibilités, bref que du positif !

Qu’est-ce qu’il t’apporte à toi ce webzine ?

CAMIIILLE. J’peux me la péter, c’est bien ! “Ouais j’écris dans un webzine, ouais”. Non en fait c’est le plaisir de faire partager des choses sues ou vécues avec les autres et puis mon boulot de correctrice me forme vachement pour plus tard ! J’adore traquer la faute d’orthographe !

ENGY. Espèce de prof va !

CAMIIILLE. On ne se refait pas !

Et ce n’est pas trop stressant d’être à la tête de tout ça ? Même si c’est une tête bicéphale ?

ENGY. Si ça l’est mais je pense que ça nous apporte plus de bonheur et d’excitation que de stress ! L’avantage d’être deux – et toute une équipe – c’est qu’on peut se reposer l’une sur l’autre, partager le boulot et les angoisses ! Surtout que j’ai une grande tendance à m’inquiéter tout le temps, c’est que je tiens à ce qu’on fasse quelque chose de bien ! Pour moi Envrak n’est pas seulement une façon de m’entraîner à mon futur métier, c’est un vrai magazine et j’espère qu’il ira loin !

CAMIIILLE. Longue vie à Envrak !

ENGY. Waouh, ça serait la conclu parfaite ça ! On devrait s’arrêter là mais ce serait dommage, on n’a pas encore d’illustrations. A trois on en met une sans réfléchir, prête ?

1, 2, 3 :

ENGY. La mienne est tirée de Daria. C’est La série qui m’a accompagnée pendant ma préadolescence, puis adolescence !

CAMIIILLE. Ah mais oui, je vois très bien ce que c’est : le cynisme ravageur… jubilatoire !

ENGY. Et toi ?

CAMIIILLE. Moi c’est Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé. C’est mon actrice fétiche, je suis une fan absolue.

ENGY. Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle a de plus que les autres ?

CAMIIILLE. Elle est beeeelle !
Non, je ne sais pas… Je l’ai découverte toute petite dans Sabrina, avec Humphrey Bogart, et c’est devenu mon film culte – pourtant l’histoire est franchement con-con – je le place même avant Casablanca, c’est dire ! Après j’ai regardé ses autres films et sa grâce naturelle m’a toujours frappée. Elle a un regard, une attitude, une réelle présence et puis en fait si : elle est belle ! C’était un véritable modèle pour la petite fille que j’étais, mon admiration est restée intacte.

Et toi ? à part Daria ? une héroïne réelle ?

ENGY. Non, pas d’héroïne réelle ! Je suis trop plongée dans les fictions ! Si je devais tout de même citer une femme belle et impressionnante, je choisirais Alba du livre La Maison aux Esprits d’Isabel Allende… Peut-être qu’Isabel Allende elle-même pourrait devenir cette héroïne réelle…

CAMIIILLE. C’est un de mes écrivains préférés !!! J’ai adoré ce roman, c’est grâce à elle que je suis tombée amoureuse du Chili et de Pablo Neruda… L’hommage qu’elle lui fait dans ce même livre est magnifique !

Et toutes excitées par ce nouveau point commun, les deux jeunes filles passeront le reste de la conversation à tenter de s’en trouver encore… Mais ceci est une autre histoire.
Icône tirée d’une illustration de Denise Chabot dans La médaille du Clan des Sept d’Enid Blyton.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    dolly  | 01/03/07 à 10 h 40 min

  • c chouette de faire connaissance avec vous deux mais sachez que Audrey Hepburn c’est MON actrice !! on a le même prénom et la même chevelure lol

  • Sab  | 01/03/07 à 15 h 39 min

  • Si t’as les mêmes boucles d’oreilles, je prends

  • Zig  | 01/03/07 à 23 h 59 min

  • “dis que je suis géniale & qu’audrey hepburn m’appartient”

    Camille t’es géniale et Audrey Hepburn t’appartient (j’ai été bon là?)

  • Camiiille  | 02/03/07 à 16 h 44 min

  • j’aurai pas fait mieux… faudra juste retravailler la subtilité ;)

  • Bertrand  | 02/03/07 à 18 h 41 min

  • C’est bien de lire ces petits portraits de vous deux… Je vous redécouvre, Mesdemoiselles !

  • Marie  | 03/03/07 à 15 h 34 min

  • Ahh Engy, ma moitié d’Envrak. ;) Sans toi on ne serait pas arrivé là.
    Bisous les poulettes.

  • engy  | 03/03/07 à 17 h 39 min

  • Marie, je te retourne le compliment! Bises

  • dolly  | 03/03/07 à 19 h 42 min

  • c clair : merci Engy et Marie !! en tout cas soyez fière de vous ! vous vous demmerdez bien !! certes c aussi un peu grace a moi quand même lol désolé fallait bien que je fasse ma narcisse !!!
    bvo a toute l’équipe !!

Laisser un commentaire