Road Trip en Croatie

01/04/07 par  |  publié dans : Carnets, Voyages | Tags :

Samedi 1er jour : Nous voila fin prêts!

Punto chargée, jeunes surmotivés, il est 1H du mat’ et notre « road trip » commence. Le départ se fait de chez moi, ce qui me permettra de dire au revoir à toute ma famille présente pour… mon anniversaire. Il y a encore une heure de cela, je soufflais mes 20 bougies et recevais mes cadeaux.

Nous n’avons rien oublié : 3 tapis de sol, 3 sacs de couchage ,3 sacs de voyage, une tente 3” (merci Décathlon pour cette petite révolution), une glacière, un réchaud et un jeu de cartes. Et surtout les cartes d’identité, qu’Olivier, lui, n’a pas. Oui Olivier vient de se faire tirer son porte-feuille hier, et le voyage a failli ne pas se faire… heureusement, le passeport est là ! Un dernier mimi à la chérie et hop c’est parti, direction la Croatie.

Dimanche 11H00 : Ca roule ! Nous avons franchi le tunnel du Mont-blanc, qui nous aura d’ailleurs coûté 31 €. Sachant qu’il fait 11.6 km, ça nous fait plus de 2€ le kilomètre… pas mal ! Le volant a tourné toute la nuit, désormais Fish (Pierrick) nous rapproche de la frontière slovène. La traversée de l’Italie fut ennuyante, limite interminable !

13H00 : Frontière slovène passée. Ce petit pays, nous ne prendrons pas le temps de nous y arrêter ! On roule sur une nationale censée nous conduire tout droit en Croatie. Ljubljana, on se rencontrera peut-être un jour ! Le long de la route, plein de restaurants, avec des porcs qui rôtissent sur leurs parkings… Sûrement une spécialité du pays… ou de la région.

14H00 : Frontière croate passée ! On a la dalle et donc à la prochaine ville, c’est décidé, on s’arrête manger un bout ! Chose dite chose faite, on se tape un Mac Do à Rijeka… C’est la 3ème ville croate et la principale portuaire. Elle n’est pas la plus belle du pays (avis personnel) mais possède tout de même 2 ou 3 bâtiments intéressants par leur architecture, notamment la place Zajca et le clocher de la mairie, couleur or.

Et on reprend la route de plus belle. Direction Dubrovnik… Par choix, nous décidons de prendre la nationale longeant le bord de mer plutôt que l’autoroute… et là, stupéfaction… Des paysages formidables s’offrent à nous : immenses falaises, petites bourgades, îles… Le paysage très rocheux me fait penser quelque peu à l’Ardèche et la couleur turquoise de l’eau à celle de la mer des Caraïbes… Ca promet ! 19H00, on avance, le temps a changé, grisaille ! Dubrovnik est encore bien loin. Fish, au volant, veut à tout prix continuer la route mais la crainte de ne pas trouver un camping ouvert tardivement et la perte de contrôle de la voiture dans un virage le fera changer d’avis ! Il est aux alentours de 20H00, on établit le campement à Makarska, ville vieille de 2000 ans mais toujours aussi charmante avec son architecture typiquement dalmate.

Lundi : Cap sur Dubrovnik

La route est longue et sinueuse, mais on nous a dit que c’était la ville incontournable du pays. Considérée comme capitale méditerranéenne par certains, la ville portuaire ne nous laissera pas qu’un petit souvenir dans la tête… La visite des remparts est apparemment LA grosse attraction touristique… On se prend tous les 3 au jeu, on gravit les marches, le paysage de toute la ville s’étend sous nos yeux… Un papi fier de parler un peu le français nous arrête : il faut acheter des billets pour faire le tour de la ville… Et même mieux, je ne sais toujours pas pourquoi mais il nous promet de nous rendre la moitié de notre argent si l’on revient le voir… faudra pas le répéter 2 fois !

Avant d’entrer dans la ville.

Vue des remparts.

Et c’est avec une certaine amertume que nous quittons cette ville qui ne semble pas nous avoir livré tous ses secrets. Nous nous installerons à quelques kilomètres de là dans une petite bourgade dont je ne me souviens plus le nom. L’apéro pris sur la « private beach » du camping, on remonte à notre emplacement pour faire la gamelle. Loliv sort le réchaud camping gaz, Fish essaie de l’allumer, Mike rigole… Tout simplement vide ! La grosse poisse ! Et bien évidemment les recharges sont à 2000 bornes… !
« On va faire un feu !
– Heu Oliv c’est bon mes grosses knakis je vais les manger froides c’est pas grave
– Mais non Mike on se met sur la plage y’a pas de soucis »
Je n’y crois pas une seconde. Sur le capot de la Punto je « savoure » ce que l’on doit de s’appeler Saucisse (avec un ketchup qui détartre les dessous de casserole, si si je vous assure !) tout en regardant ces 2 drôles de mecs qui sont à la recherche de petit bois.
« Mais arrêtez les mecs ça marchera jamais…
– T’inquiètes !
– Bon d’accord »
Il est 22H30 passé : Oliv et Fish mangent leurs saucisses… froides ! Tentative échouée !

Mardi : Petite virée en Bosnie…

Point fort du séjour. Dans un élan de routards, on décide de prendre les petites routes plutôt que la nationale, pour se rendre a Mostar, seconde ville de Bosnie Herzégovine. Nous connaissons déjà tous les 3 l’histoire de la ville : nous avons un ami originaire de là-bas… réfugié de guerre… Stupéfiant : une route déserte, des paysages immenses et magnifiques, mais des petits points de pollution un peu partout… le bord des routes est tout simplement dégueulasse. On croise quelques ruines, un bâtiment bardé de barbelés. Il fait tout gris, la route est très glissante et Oliv en profite pour nous faire découvrir les pâtures en nous faisant une belle sortie de piste ! 15H30/16H00, on entre dans la ville, et là nous faisons moins les malins. Les traces d’une guerre vieille de plus de dix ans sont toujours là. Autant sur les bâtiments que sur les visages des habitants.

On gare la voiture près « du » pôle touristique : le pont de Mostar (D’où le nom de la ville : Stari Most littéralement Vieux pont). L’histoire d’un pont détruit par les forces aériennes croates en 1993, malgré les habitants venus défendre un de ses derniers symboles de l’héritage ottoman. Tenez-vous bien, les travaux de ce pont se sont achevés en avril 2004. Coût de la construction : 15 millions d’euros, pour une réplique à l’identique. On admire des plongeurs fous sauter après la quête auprès des touristes et puis on finira par se caler dans un resto ou on mangera un festin… « Mixed grilled » et autres…18H30. On décide de rentrer sur Makarska, (seconde ville d’arrêt) mais finalement on passera la nuit dans un petit appartement 2 pièces avec tout le confort… pour 30 euros. La ville est animée. On entend de la musique, des jeunes, dans la rue… même la prière du soir… On est loin de chez nous mais finalement, qu’est-ce qu’on est bien…

Sur la route de Mostar. La ville fait part d’une grande mixité avec une population musulmane, orthodoxe et catholique.

En plein centre ville, difficile d’oublier…

Nous sommes mercredi, le proprio nous a laissé jusqu’à midi. Le temps de charger la voiture et nous voilà repartis en direction de la Croatie. Makarska plus précisément, ville de notre premier soir : là-bas nous prendrons le bateau pour Brac, une petite île au large des côtes croates. Après 2-3 heures de route, sans horaire ni d’autre préoccupation, on demande à un ancien de la ville où se situe le point d’embarquement, il nous pointe du doigt un bateau… Timing parfait !

On quitte Makarska une seconde fois.

L’île de Brac

Il est approximativement 17H30 quand nous débarquons à Sumartin… Quel charme ! Mais pas le temps de s’arrêter, on a encore de la route à faire pour rejoindre Bol, objectif de la journée. Là-bas on devrait y trouver campings, plages paradisiaques et restos sympathiques. Et sur un point on ne sera pas déçus : le camping ! Nous visitons 4 ou 5 campings les uns après les autres… et stupéfaction ils sont minuscules ! Une dizaine d’emplacements pour chaque, pas plus… On trouve notre petite perle, l’avant dernier visité… Ce sont 2 couples allemands qui nous accueillent.
« Le proprio n’est pas là, mais visitez il ne va pas tarder à revenir »
Chose dite chose faite… un « mini camping » où l’on se sentirait comme chez soi, un havre de paix… les photos parlent d’elles-mêmes. Le proprio doit être un maniaque, tout est impeccable.

Le camping, tout en pierre. Un havre de paix.

Avec vue sur la mer.

Et c’est une fois la tente déployée que le propriétaire est de retour… On se comprend en anglais, très sympathique, il nous paie l’apéro (plus qu’un apéro en fait, un digestif !). On discute, on discute… On lui demande une bonne adresse pour aller manger en ville.

21H00 : le soleil se couche, tous les 3 dans la punto, on se dirige vers les restaurants du port, avec La caution comme fond musical.
Aujourd’hui, nous avons parcouru 150 km.
Suite de l’odyssée le mois prochain…

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

12 commentaires

    Pierre  | 01/04/07 à 21 h 05 min

  • C mortel !!!

  • engy  | 02/04/07 à 12 h 14 min

  • Les montagnes sont assez impressionantes! De quoi donner envie de voir les photos du reste de l’aventure le mois prochain!

  • baloo  | 02/04/07 à 16 h 59 min

  • petan la maiz defoncer

  • jaja  | 02/04/07 à 18 h 37 min

  • han ça donne envie de partir …

  • engy  | 05/04/07 à 10 h 57 min

  • Le camping a l’air vraiment top!

  • Mike  | 05/04/07 à 12 h 55 min

  • Ca c’est sur qu’il etait top!

  • Arté  | 13/04/07 à 16 h 17 min

  • J’y étais, c’est en posant mes yeux sur le clavier que ca m’a reveillé! J’avais deja eu droit en VIP au recit par Téléphone, mais bravo Mike, super façon de raconter et photos!
    Ca se voit que ca t’a vraiment plu!

  • Toinette  | 26/04/07 à 14 h 29 min

  • Sympa le trip, Marie si tu lis ces lignes faudrait penser à raconter nos trips passés ou ou y penser pour les prochains. Il y a des choses à raconter en plus ;) C’est quoi déjà rue Garibaldi ???

  • Marie  | 26/04/07 à 17 h 46 min

  • Toinette, il y a des choses qui doivent rester entre nous. ;)
    Et si on commence à tout raconter, on va lasser les lecteurs avant d’avoir fini…

  • DD  | 01/05/07 à 17 h 53 min

  • jolie recit mike, aken la viré en Bosch nie(allemagne)??

  • http://lfgkdf.free-site-h  | 02/11/07 à 19 h 29 min

  • Very interesting site. I thing it will always be alive! And i hope that maplestory hack will make you better.

  • pe  | 17/03/11 à 11 h 12 min

  • Votre road trip a l’air enorme! Juste une petite question:
    la vie est elle moins chere qu’en france?

Laisser un commentaire