Virginia beach is for lovers : Trick or Treat !

17/11/11 par  |  publié dans : Carnets, Voyages | Tags : ,

Trick or treat by PAA chaque jour, son scandale local. En cette période multi-électorale (on élit en ce moment certains des fameux grands électeurs qui voteront pour le futur président), les candidats locaux en sont la cible favorite (sans rien de très innovant : harcèlement sexuel, détournement de fond, etc).

Pourtant, cette année pour Halloween dans le Sud profond, on a fait dans l’apolitique et surtout, on a fait fort. Un habitant de Géorgie n’a rien trouvé de plus intelligent que de distribuer des poupées aux enfants qui venaient frapper à sa porte. Oui, bon, ok, pourquoi pas même si normalement c’est des bonbons que l’on distribue. Mais des poupées … de fœtus de 12 semaines*. Là on est d’accord : pas ok. C’est d’ailleurs l’avis d’un certain nombre d’autres parents du coin, et si l’on en croit sa tête, du journaliste d’ABC 13 news qui a annoncé la nouvelle.

L’affaire a mal tourné quand un des enfants a demandé « C’est quoi ce truc ? » à ses parents horrifiés. Et le gentil donateur d’ajouter « c’est à ça que tu ressemblais à cet âge dans le ventre de ta maman ». N’allez pas vous méprendre, ce n’était pas un acte anti-avortement. Le monsieur le nie haut et fort. C’était un acte visant à célébrer la vie, à informer, et accompli au nom de sa congrégation – celle-ci étant certes connue pour ses positions anti-avortement. N’allez pas non plus croire que ce soit une première. L’an dernier, une institutrice de Virginie avait distribué les mêmes poupées à ses élèves**. Elle n’était pas non plus la première à le faire.

A chaque fois, de nombreux parents se sont indignés et ont réagi (ainsi que les responsables des écoles en cause), y compris ceux qui sont opposés à l’avortement, comme quoi. Est-ce que les militants anti-avortement sont tellement à court d’idée qu’ils ne trouvent rien de mieux que de chercher à embrigader de pauvres enfants qui n’ont rien demandé à personne dans un débat dont ils ne doivent pas comprendre grand chose ? Et ces mêmes personnes qui ont l’air de croire le contraire vont ensuite nous expliquer que ces mêmes enfants sont trop jeunes et innocents pour entendre parler de la diversité des relations amoureuses, y compris lorsqu’elles se rencontrent chez des poissons … Le militantisme prend ici, et ailleurs, des formes qui échappent parfois à la raison.

[EDIT:] Le 9 novembre dernier, l’amendement 26 à la Constitution de l’état du Mississipi a été rejeté – alors que les sondages annonçaient le contraire (44% pour, 41% contre). Amendement qui prévoyait notamment de doter l’embryon du statut d’être humain vivant dès son 1er jour, interdisant ipso facto l’avortement (dans tous les cas, y compris en cas de viol ou de menace pour la vie de la mère), mais également certaines méthodes contraceptives comme la pilule du lendemain ou encore les fécondations in vitro ou certains traitements contre l’infertilité. Ainsi, parfois, c’est la raison qui reprend le dessus.

* Source : Parents upset after children receive fetus dolls at Halloween event
** Source : Anti-abortion fetus dolls handed out to Norfolk students

Illustration © PA

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire