En route vers le monde : 11 – 16 octobre

10/10/07 par  |  publié dans : Cinéma | Tags :

Aujourd’hui, je vous emmène en Vendée. Oui, j’ai bien dit la Vendée ! Ce territoire un peu étrange à quelques dizaines de kilomètres au Sud de Nantes, fief de Philippe de Villiers et du jambon mogette. Au milieu de tout ça, une ville relativement grande à l’échelle du département, une ville socialiste surnageant entre diverses municipalités MPF ou d’autres formations de droite, une ville ayant une politique culturelle se développant petit à petit en essayant d’y impliquer au maximum sa population. Cette ville, c’est La Roche-sur-Yon, et elle s’apprête à célébrer le cinéma.

Organisé par l’Établissement public de coopération culturelle cinématographique yonnais (EPCCCY), le festival En route vers le monde nous revient en grande pompe du 11 au 16 octobre. Cette sixième édition a pour thème le cinéma américain. Huit films seront en compétition : Once de J. Carney, L’année où mes parents sont partis en vacances de C. Hamburger, La visite de la fanfare de E. Kolirin, Far North d’A. Kapadia, Le perroquet rouge de D. Graff, Le Bannissement d’A. Zviaguintsev, Lucky Miles de M.J. Roland et XXY de L. Puenzo.

En plus des huit films en compétition, cinq autres sélections seront accessibles au public :
Complot intérieur, par François Bégaudeau (écrivain et membre du comité de rédaction des Cahiers du cinéma). À découvrir ou redécouvrir : Assaut de J. Carpenter, Le monde selon Bush de W. Karel ou encore Complot de R. Donner.
Année 00, terreur pour tous, par Emmanuel Burdeau (rédacteur en chef des Cahiers du cinéma) : une sélection de neuf longs métrages et un court métrage post 11 septembre 2001. Une représentation des répercussions des attentats sur Hollywood avec, entre autres, Les infiltrés de M. Scorsese ou V pour Vendetta de J. McTeigne.
Six on teen, par Zarlab (association de création et de pédagogie cinématographique) : six films traitant de l’adolescence.
Hommage aux frères Maysles, Electronic Arts Intermix, Marie Losier. Les frères Maysles sont des pionniers américains du cinéma direct (Gimme Shelter, rockumentaire sur la tournée aux Etats-Unis des Rolling Stones en 1969, est l’une de leurs productions). L’EAI a été conçu pour les créations d’artistes sur vidéo et sur média interactif. Son programme central consiste en la diffusion dans le monde entier d’une collection importante de créations artistiques historiques et contemporaines. Enfin, Marie Losier est réalisatrice et programmatrice à l’Alliance Française à New York
Bonus, programmé par l’équipe de l’EPCCCY. Chats perchés de C. Marker ou encore 21 grammes d’A. González Inárritu.

C’est donc l’occasion d’assister à un festival s’adressant à un large public avec des tarifs très intéressants. Tout le monde y trouvera son compte, du spectateur lambda avec des films assez grand public au féru de cinéma avec d’autres bobines beaucoup plus confidentielles et pointues, pour certaines encore jamais diffusées en France. Le rendez-vous est pris !

Toutes les informations dont vous avez besoin se trouvent ici : http://www.verslemonde.com

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

2 commentaires

    Sab  | 12/10/07 à 13 h 19 min

  • Chic, quelle bonne idée de programmation, c’est vrai que les films américains, on n’a pas trop l’habitude d’en voir :D
    Hihihohohuhuhuhu
    Non ça, ils ont l’air bien, ceux-là

  • onomatt  | 14/10/07 à 17 h 49 min

  • Et bien et bien, moi j’vous le dis, le nouveau Gus Van Sant, Paranoid Park, est excellent :-)

Laisser un commentaire