Bubba ho tep

01/02/07 par  |  publié dans : Cinéma, DVDs | Tags :

 

Elvis n’est pas mort. A 70 piges, trainant avec lassitude et résignation un cancer du pénis qui l’immobilise dans une maison de retraite nichée au fin fond de l’Amérique des ploucs, le king en a donc plein les c…
Heureusement pour lui, une momie déguisée en cowboy (Bubba Ho Tep) débarque dans l’établissement pour, à la nuit tombée, avaler l’âme des pensionnaires endormis, la digérer et la déféquer dans les toilettes. Un peu d’action pour Elvis, qui se met en tête de sauver ce  petit troupeau de vieux, aidé dans sa tâche par un septuagénaire noir persuadé d’être JFK.

Don Coscarelli, auteur de “Phantasm”, mais aussi de “Phantasm 2” et de “Phantasm 3”, sans oublier “Phantasm 4 ” (ainsi qu’un épisode démentiel des “Masters of horror”), se lance dans un genre cinématographique que nous aimons bien, nous autres fans de bis : le grand foutoir. Forcément, le synopsis laisse présager une comédie. Un soupçon de fantastique, peut-être. Pourtant, l’année 2006 ne nous aura pas offert de tragédies aussi magnifiques que celle-ci. On sourit souvent, on rit parfois, mais la nostalgie est de mise, davantage que la poilade, et la vue de cet authentique Elvis Presley vieillissant (contraint de se faire passer pour son sosie pour avoir la paix) tirera des larmes aux plus endurcis d’entre nous. Qui n’a jamais rêvé que le king, comme le veut la légende, était toujours en vie ? Et voilà bien le maître mot de cette histoire capillotractée, où l’onirisme le plus total chasse la peur de la mort et l’imminence de l’oubli. Le rêve, bien sûr. N’en déplaise à tous ceux qui vouent un culte au premier degré, les esprits plus ouverts n’oseront jamais considérer que Bubba Ho Tep existe, sinon dans l’imaginaire de deux vieillards, qui, refusant de mourir dans leurs couches, sauveront le monde à leur manière, pattes d’éph et paillettes pour l’un, smoking trois pièces et fauteuil roulant pour l’autre. Dans la plus belle des dignités. Et c’est avec un cœur aussi gros que le concept de son film que Coscarelli nous raconte  l’histoire de deux hommes qui trouvent le moyen le plus excentrique de s’évader d’un quotidien déprimant. Comme un ultime souffle héroïque avant une mort certaine.
Caméra posée sur un déambulateur, poésie à tous les plans, Bruce Campbell en état de grâce, Ossie Davis dans son role testament et une musique lancinante qui ne nous quitte plus : Un sacré chef d’oeuvre qui marche à deux à l’heure, le rythme de croisière de deux êtres qui n’ont plus toutes leurs jambes, mais qui offrent un spectacle inoubliable à tous ceux qui accepteront de cheminer tout doucement avec eux.

TEMOIGNAGE: Don Coscarelli, à propos de son film:
” Bien que l’on puisse interpréter Bubba Hop-tep comme un film fantastique, mon but en faisant ce film était d’explorer deux personnages amis : Elvis et JFK. Ils se trouvent dans une situation difficile, bloqués dans une maison de retraite et nulle possibilité d’avenir à l’horizon. Les éléments fantastiques comme la momie, Bubba Ho-tep, servent réellement de plate-forme pour une exploration du thème de la vieillesse avec courage, dignité, amitié et rédemption.”

BUBBA HO TEP, de Don Coscarelli. DVD collector sorti le 22 décembre 2006.

Il contient:
– le CD-audio de la bande originale du film (30 titres)
– une figurine officielle du film (Elvis ou la Momie)
DVD 1
Commentaire audio de Don Coscarelli
Commentaire audio de Bruce Campbell
Making of
DVD 2
Interviews
Documentaires sur la production du film
Making of de la bande originale
Avant première à Londres
Court métrage : “Debil Dead” de Pierre Fernandez (2004 – 3′)
Making of “Debil Dead”
Spots TV
Bandes-annonces
Clips
Galeries photos

Existe aussi en édition spéciale:
– Commentaire audio de Don Coscarelli
– Commentaire audio de Bruce Campbell
– Commentaires audio du King
– Introduction de Bruce Campbell
– Bandes-annonces
– Biographies

Prix:
DVD collector: approx. 55 euros
DVD édition spéciale: approx. 18 euros

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    jeanflipe  | 05/02/07 à 12 h 54 min

  • Un bon film doux, je dis oui

  • milenko  | 05/02/07 à 14 h 44 min

  • ok, ca va. on se voit plus mais vous continuez à avoir du goût.
    t’as rien ajouté à ton site jp?

  • Sab  | 05/02/07 à 15 h 24 min

  • Roohh didon les garçons, ça fait plaisir de vous voir. Kess vous faites?

  • jeanflipe  | 06/02/07 à 11 h 52 min

  • Bientôt y aura sur mon site un vidéo-clip-concert de 3-4 minutes pour james delleck.
    Je finis de monter là..
    Sinon Sabrina je galère bien Paris c’est gris.
    Don Cosca a fait un épisode pas trop mal pour la saison 1 de Masters of Horror.
    Sinon un réa qui pourrait être un exemple pour nous tous et un sujet pour Sabrina c’est le réa de Le Monstre est vivant. Tous ses films sont énormes.

  • sab  | 08/02/07 à 2 h 11 min

  • “Le monstre est vivant”, je l’ai vu en accéléré avant de formater mon ordi… Je sais pas trop quoi en dire, pour le coup…

Laisser un commentaire