[Cinéma des antipodes 2011] : Commandos de l’Ombre, Face To Face, Toomelah

15/10/11 par  |  publié dans : Cinéma, Sorties | Tags : ,

Daniel Connors dans Toomelah

Saint-Tropez accueille son Treizième Festival du Cinéma australien et néo-zélandais, les Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes. Cette année encore quelques petits joyaux à se mettre sous la dent. Et sous le soleil flirtant avec les 28 degrés, on a un peu de mal à se mettre à l’ombre de la salle obscure du Cinéma Renaissance où ont lieu les projections. Laissons donc Sénéquier et les yachts aux touristes automnaux, et les kangourous seront bien gardés.

Arrivés un jour avant le début des hostilités pour les films en compétition, bien nous en a pris puisque nous avons pu voir le film de Michael Rymer (Angel Baby, Perfume, La Reine des Damnés…) en avant-première. Ecrit par l’auteur dramatique australien, David Williamson, Face To Face se veut une sorte de Festen au sein d’une entreprise. Deux parties se retrouvent devant un médiateur afin de résoudre un problème de licenciement (un jeune ouvrier, brimé par ses camarades, se venge par le pugilat, puis après s’être fait renvoyé par son patron, lui emboutit sa Jaguar). Cette réunion officielle et légale, évitant un procès, révélera la vie dysfonctionnelle du jeune Wayne (Luke Ford) et les erreurs de gestion de l’entreprise tenue par Greg Baldoni (Vince Colosimo). Mensonges, trahisons, sexe, violence et racisme : des révélations explosent à nos visages radieux. Ce film à petit budget joue avec le rire jaune. Superbement interprétée par une brochette d’acteurs triés sur le volet (Matthew Newton, Robert Rabiah, Lauren Clair, Laura Gordon…) cette œuvre, déjà primée, devrait trouver son distributeur en France.

PARFOIS, ON SE DIT QUE LES DISTRIBUTEURS N’ONT PLUS DE COUILLES…

Jeudi 13 Octobre et rien n’a changé dans le petit village du gendarme, à part le restaurant La Table du Marché qui a changé de rue. Détail qui possède son importance quand l’estomac crie famine. C’est là que nous retrouvons l’ensemble du Jury arrivé à bon port. Pas le temps cependant de faire des galimatias, Beneath Hill 60 va débuter. Nous voilà plongés d’un seul coup en pleine guerre : la Première Mondiale, en compagnie de mineurs australiens. Le film de Jeremy Sims narre les vraies aventures d’Oliver Woodward, interprété par le Philippe Torreton australien, Brendan Cowell. À la tête d’un peloton, cet homme va maintenir un labyrinthe de tunnels bourrés d’explosifs pour extirper les alliés d’un bourbier belge. Des héros de l’ombre, du fin fond de l’obscurité, sont enfin mis en lumière. Film prenant, Beneath Hill 60 a été acheté par Canal +. On le trouve en DVD en France sous le nom de Commandos de l’Ombre. Une sortie plein écran aurait été souhaitable. Quand on voit les niaiseries sortant à plus de 100 copies, on se dit que le monde du cinéma est très malade. Ou que les distributeurs n’ont plus de couilles. Ou alors possèdent un goût de chiottes. Juste le temps d’avaler un café et nous voilà rassis comme du mauvais pain pour la projection du premier film en compétition, Toomelah. Les Festivaliers cannois ont déjà remarqué cette œuvre projetée lors d’un Certain Regard, cette année. Le film d’Ivan Sten (bande-annonce ci-dessous) est un long-métrage poignant et peu reluisant sur une communauté Aborigène désoeuvrée où les seuls modèles pour les enfants, sont des dealers de drogue locaux. Daniel, du haut de ses dix ans, préfère les fréquenter que de cirer les bancs d’école. Pas facile pour ce fils d’alcoolique, élevé par une mère accro aux joints, et une grand-mère désespérée, d’envisager un autre avenir que celui de devenir caïd à son tour. Dans ce no mans’land, existe-il un autre futur pour lui ? Ça plombe l’ambiance. Surtout pour les huiles tropéziennes, tannées et cuivrées et habillées d’Hermès. Ce n’est pas le même monde… Une projo à 21 heures et le compte sera bon pour la journée. Encore un film australien : Mad Bastards. Et première œuvre du metteur en scène Brendan Fletcher, ancien photographe et réalisateur de clips musicaux.

(La suite demain…)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire