Joyeux No… burp

01/12/08 par  |  publié dans : Cinéma, DVDs | Tags : , , , ,

Des remakes, des originaux, des extra-terrestres et un Père-Noël bourré. Qui dit mieux?
Ce mois-ci, c’est Noël, et on n’a pas d’argent. En attendant 2012, Envrak a quand-même sélectionné pour vous quelques DVD pas chers qui feront joli sous le sapin.

La (sou)coupe est pleine

Chez Envrak, on n’aime pas les remakes. Alors on vous déconseille d’aller voir celui de Le Jour où la Terre s’arrêta, actuellement en salles, pour vous orienter tout droit vers l’original de 1951, réédité en blu-ray par la Fox avec un nombre ébouriffant de bonus (commentaires audio, documentaires, jeux, making of, portraits, bandes annonces, scénario, photos…) Entre les mains du réalisateur Robert Wise, ce qui pourrait sembler n’être qu’un film de plus sur la rencontre entre terriens et extra-terrestres devient un pamphlet contre la guerre froide et l’utilisation de la puissance atomique, doublé d’une dénonciation des discriminations en tout genre. Via le personnage de Klaatu et de son robot Gort, Le Jour où la Terre s’arrêta s’impose comme une œuvre culte et visionnaire, prônant en outre des valeurs de fraternité. Sans doute le film préféré de Ségolène Royal, donc.
En Blu-Ray le 11 décembre, avec des bonus intersidéraux sidérants

Klaatu vient en paix. Mais sur Terre, ce mot ne veut plus rien dire

La Pologne : l’autre pays des petits suisses

En dépit de son titre équivoque, Comme des Voleurs (à l’est) n’est pas le biopic croisé de Nicolas Sarkozy et François Fillon, mais un road-movie suisse rondement ficelé par le jeune réalisateur Lionel Baier. Se mettant lui-même en scène aux côtés de la géniale Natacha Koutchoumov, Baier y raconte l’interminable voyage d’un homme et de sa sœur, convaincus d’être les descendants d’une famille polonaise. Sur leur chemin, les ennuis s’accumulent : voiture volée, faux passeports, mariage blanc, course-poursuite… En adoptant un ton très libre et un humour bien senti, Lionel Baier devient l’auteur helvète le plus original et le plus talentueux depuis au moins Jean-Luc Godard. C’est dire.
En DVD depuis le 24 novembre, avec des bonus aussi énergétiques qu’une barre d’ovomaltine

Lionel Baier et Natacha Koutchoumov sur les traces de leurs aieux

Pour Noël, je veux une greffe

Chez Arnaud Desplechin, on règle ses comptes en famille autour d’une dinde farcie. Catherine Deneuve, en l’occurrence, qui profite de ce repas de noël pour annoncer sa leucémie. Seule une greffe de moelle peut la sauver, et un seul de ses enfants est compatible : Henri (Mathieu Amalric, le meilleur acteur du monde), fils haï et banni suite à un différend avec l’ainée de la tribu, Élisabeth (Anne Consigny). Pour arbitrer le tout, Melvil Poupaud, Chiara Mastroianni, Emmanuelle Devos et Hippolyte Girardot. Et comme souvent, l’écriture de Desplechin frôle la perfection, servie par des comédiens en état de grâce. Malgré un auteurisme exacerbé parfois agaçant, Un Conte de Noël reste l’un des films les plus incontournables de l’année.
En DVD le 2 décembre avec une transplantation de bonus

Mathieu Amalric et Catherine Deneuve, remarquables duellistes d’Un Conte de Noël

Le premier extra-terrestre à court de forfait

“E.T, c’est quand même la preuve incontestable que Spielberg n’est jamais vraiment sorti de sa phase anale” Pour ce professeur de philosophie, grand amateur de psychanalyse en général et de Freud en particulier, E.T l’extraterrestre ressemble à un gros caca, et en y regardant de plus près, il n’a pas tort. Mais E.T., c’est aussi un peu la nostalgie de l’enfance, le symbole de la tolérance, un coeur immense dans un petit corps intergalactique, l’ami de Drew Barrymore et de France Telecom. Pour toutes ces raisons – et aussi parce que c’est Noël, faut pas se leurrer – Universal sort une édition collector double DVD. Un bel objet à offrir à tous les profs de philo qui veulent décorer leurs toilettes.
En DVD le 1er décembre, avec des bonus from outer space

E.T. s’apprête à regagner enfin ses pénates

Du sang dans la neige

Chez Envrak, on n’aime pas les remakes, certes. Mais quand c’est John Carpenter qui s’y colle, on veut bien faire une exception. En 1982, ce dernier s’attelle à une relecture du classique de Howard Hawks, La Chose d’un Autre Monde – sorti 30 ans plus tôt – , et signe l’un des films fantastiques les plus terrifiants de tous les temps. Avec The Thing, le réalisateur livre ses personnages – une équipe de 12 scientifiques en mission en Antarctique – en pâture à une créature sanguinaire prenant la forme de n’importe quelle entité organique. A grands renforts d’effets visuels hors du commun et avec l’aide d’un chef opérateur surdoué, Carpenter rend tout le monde parano – personnages et spectateurs – et fait surgir l’horreur au pays du Père-Noël. Les enfants vont adorer.
En DVD le 2 décembre, avec des bonus qui font froid dans le dos

Là ça se voit pas trop, mais dans ce film, il y a aussi Kurt Russell

La vérité sur le Père-Noël

Il est temps de dire la vérité à nos enfants : le père-noël n’est qu’un coureur de jupons alcoolique, pillant les magasins de jouets avec la complicité d’un lutin kleptomane et arriviste. Si vous ne savez pas comment le leur avouer, installez-les devant Bad Santa, de Terry Zwigoff : Billy Bob Thornton, pendant sa tournée des grandes surfaces et entre deux gueules de bois, se retrouve flanqué d’un gamin obèse et débile et de sa grand-mère grabataire. Une volée de bois vert sur le pif du politiquement correct, une comédie pour adultes méchamment drôle et joyeusement régressive, à servir bien frappée.
En Blu-Ray le 4 décembre, avec des bonus au bord du coma éthylique

Billy Bob Thornton : le père-noël sous son plus mauvais jour

Les DVD du mois d’octobre, c’est par

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire