De l’Islande au Liban

02/03/09 par  |  publié dans : Cinéma, DVDs | Tags : , , ,

Une poétesse sous illicite, un faux héros sympathique, de la terreur pure, de l’animation, une palme d’or et un trône tout neuf pour le pape.
Ce mois-ci, le printemps n’arrivera pas avant 21 jours. On aura le temps d’avoir froid et de rester sous la couette. On en profite pour mater des DVD, et si possible, ceux-là :

Un jeu de l’oie à la sauce islandaise

Si vous aimez la poésie, les oies et les gros spliffs, ce film est fait pour vous : dans Back Soon, de Solveig Anspach, un étudiant français préparant une thèse sur les poétesses islandaises en général et sur Anna Halgrimsdottir en particulier, découvre que cette dernière est la principale fournisseuse de beuh de Rejkjavik, et qu’elle en fait elle-même une copieuse consommation. Lassée de ce commerce, elle décide de le céder, en vendant son téléphone portable qui renferme les numéros de tous ses clients. Par un malheureux concours de circonstances, le précieux objet se retrouve dans l’estomac d’une oie. Pour le récupérer, deux solutions : ouvrir le ventre de l’animal, ou laisser la nature faire son travail. Mais Anna ne dispose que de quelques heures…
Foutraque et frappadingue, cette comédie qui ne ressemble à nulle autre mérite largement que l’on s’y attarde, ne serait-ce que pour la performance hilarante de son actrice principale.
En DVD le 3 mars, avec des bonus bons comme du foie gras.

Toutes les deux sont gavées, mais l’une d’entre elles l’est plus que l’autre.

Menteur menteur

Voilà une ressortie DVD qui fait plaisir : celle du second film de Jacques Audiard, Un Héros très discret (1996), adapté de l’excellent livre éponyme de Jean-François Deniau.
Paris, hiver 1944-1945 : Albert Dehousse n’a pas participé à la guerre mais se fait passer pour un héros en s’inventant de toutes pièces une vie exceptionnelle. Une vie racontée à l’écran par ceux qui ont croisé Albert : historiens, résistants – qui y interprètent leurs propres rôles, renforçant l’aspect documentaire du film. Dans le rôle-titre, Mathieu Kassovitz fait des étincelles. Jacques Audiard, lui, imprime sur la pellicule la patte d’un auteur, un vrai, un grand. Sur mes lèvres et De battre mon cœur s’est arrêté le confirmeront par la suite.
En DVD le 3 mars, avec 4 CD de bonus, une mèche de cheveux de Kassovitz et un éclat d’obus. Non c’est faux.

Mathieu Kassovitz et Sandrine Kiberlain se racontent des bobards.

Un DVD qui a la classe

On ne dira jamais assez tout le bien que l’on pense de Sean Penn : acteur hors du commun, réalisateur de génie, militant de la première heure récemment oscarisé, le bonhomme a également eu le bon goût de donner une palme d’or à la France, et on lui dit merci. Entre les Murs, de Laurent Cantet, sort enfin en DVD. Adapté du roman éponyme de François Bégaudeau, le film rend compte avec un réalisme proche du documentaire de la vie d’une classe dans un collège dit “difficile”.
Endossant lui-même le rôle du professeur, Bégaudeau fait face à une bonne trentaine de jeunes comédiens non-professionnels qui se prêtent au jeu avec une énergie confondante. Sans être un constat d’échec, avec intelligence et via des “joutes verbales” délicieusement intergénérationnelles, le film met le doigt sur les dysfonctionnements d’une éducation nationale malmenée où les inégalités perdurent.
En double DVD et DVD Blu-Ray le 24 mars, avec des bonus bétonnés.

Entre les Murs : un beau parcours en salles grâce à la palme d’or.

Pipis papaux

A l’aube des années 90, un petit village de la frontière brésilienne s’apprête à vivre un évènement exceptionnel : la visite du pape Jean-Paul II. Les journaux sont catégoriques : des milliers de visiteurs seront de la partie, en quête de souvenirs, drapeaux, nourriture et boissons. Une belle source de revenus en perspective pour ces villageois vivant essentiellement de la contrebande. Alors que les femmes s’attèlent jour et nuit à la confection de gâteaux et autres spécialités locales, Beto, lui, a une idée lumineuse : fabriquer des toilettes publiques pour les pèlerins.
Sur le ton de la comédie burlesque, les réalisateurs Enrique Fernandes et César Charlone troussent avec Les toilettes du pape une satire de bon goût, doublée d’un véritable film sociologique doux-amer.
En DVD le 19 mars, avec des bonus sur lesquels on a visiblement tiré la chasse…

La visite du pape : une affaire lucrative… ou pas.

Osez ouvrir les yeux

Envrak vous l’avait chaudement recommandé lors de sa sortie en salles. Martyrs, de Pascal Laugier, sort en DVD ce mois-ci et, signe de qualité, est édité chez Wild Side. De sa scène de torture augurale jusqu’à un dénouement qui touche au divin, le film multiplie les séquences éprouvantes mais les spectateurs qui tiendront le coup jusqu’à la dernière image seront probablement tous d’accord pour dire que le cinéma de genre français a un avenir très prometteur et un chef de file tout désigné. Souvent comparé à tort aux deux chapitres de Hostel – qu’Envrak ne vous recommande absolument pas – Martyrs est une expérience certes traumatisante, mais à côté de laquelle il serait dommage de passer.
En DVD et DVD Blu-Ray le 3 mars, avec des bonus qui tabassent.

Morjana Alaoui va enfin comprendre le sens de l’expression “être en état de grâce”.

Dessine-moi une guerre

Fraîchement césarisé après son absence très remarquée au palmarès cannois, le long-métrage d’animation israelien, Valse avec Bachir, de Ari Folman, fait l’objet d’un coffret très complet aux éditions Montparnasse ; entretiens et making-of éclairent l’élaboration de ce projet permettant à son auteur de replonger dans les souvenirs d’une guerre – la 1ère guerre du Liban au début des années 80 – dont il avait refoulé les images. Partant à la rencontre de ses anciens camarades, Ari remonte le cours de sa mémoire. Sublimement parasité par des séquences proches du surréalisme et violemment bercé par une bande-son remarquable mêlant partitions classiques et musique électro, Valse avec Bachir se hisse sans encombre parmi les plus grands films de l’année 2008.
En DVD le 4 mars, avec des bonus à trois temps.

J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien.

Les (autres) DVD du mois de mars, c’est par ici
Les DVD du mois de janvier, c’est par

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    nempower  | 03/03/09 à 14 h 18 min

  • Toujours de bons conseils…Géniale…

  • Recul  | 18/03/09 à 10 h 55 min

  • Demoiselle, j’ai regardé Martyr suite à tes conseils.
    Excellent film.
    Mais oppressant, flippant… Réalisation niquel.
    Dans le genre, il m’a fait penser à “ils”de Palud.
    Si tu l’a pas vu, regarde-le.
    C’est vrai que dans ce genre de film les français sont plutôt bon.
    “Back Soon,” prochain objectif. Un peu de poésie ;-)
    et Pour tes articles continue comme cà et je raye telerama de mes favoris ;-)

Laisser un commentaire