Films, ressorties DVD, jeux vidéo… Disney, le géant du rêve

01/10/14 par  |  publié dans : Cinéma, DVDs, Jeux Vidéo, Médias | Tags : ,

AVG_Renders_Group_FR

Il ne semble pas si loin, au fond, le temps où Walt Disney tentait de convaincre P.L. Travers, l’auteure de « Mary Poppins », de lui céder les droits de son roman… Une histoire rappelée, en début d’année, à travers Dans l’ombre de Mary, film qui montrait toute l’obstination du papa de Mickey et sa capacité à proposer et vendre du rêve. Un concept, qui, au fil des générations et malgré les avancées technologiques, n’a pas changé d’un iota.

Allier l’esprit classique à la modernité, voilà la mission que se donne Disney. Fort d’un patrimoine indémodable, le géant américain sait s’appuyer sur ses chefs d’œuvres pour mieux approcher le spectateur d’aujourd’hui. La réédition, à l’approche des fins d’années, du dessin animé, La Belle au bois dormant (1959) en coffret Dvd / Blu-ray, agrémenté de nombreux bonus en est une nouvelle preuve. Mais la force de Disney se situe aussi dans sa capacité à remettre au goût du jour ces succès passés, par le biais de films où les dessins s’effacent pour laisser place aux acteurs et aux effets spéciaux. La preuve, cet été, Maléfique, vrai-faux préquel de… La Belle au Bois dormant, avec Angelina Jolie en sorcière a montré le chemin et sortira également en galette sous peu. Suivront l’an prochain, sur ce même concept des adaptations filmiques de Cendrillon et du Livre de la Jungle. Sans oublier Into the woods, une revisite des contes de fées, en présence de têtes également bien connues comme Raiponce ou Le Petit Chaperon Rouge

Oui car Disney aime brasser les univers et réunir ses héros… et ses super héros, puisque la boîte détient la franchise des Avengers. Et avant que Iron Man, Thor, Hulk et consort ne refassent équipe sur les écrans de cinéma, ils s’attaquent désormais aux jeux vidéo dans un « Disney Infinity 2.0 » au concept ô combien puissant, puisqu’il s’agit de vendre en pack ou au détail une série de figurines, qui placées sur un lecteur, prennent vie à l’écran. Mieux, il est même possible en plus des aventures programmées, de créer son propre univers et de faire cohabiter tout ce petit monde, des Gardiens de la galaxie à Aladdin en passant par Donald… Et lorsqu’on sait que les figurines de l’opus précédent, essentiellement à l’effigie des stars de chez Pixar (Cars, Toy Story…) sont également compatibles, on se dit que finalement c’est un peu Disney Land qui envahit le foyer. A quand Mary Poppins ?

Photo Disney / Marvel

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire