La Fin du Silence : interview de Thierry Frémont

12/12/11 par  |  publié dans : Cinéma, Sorties | Tags : ,

La ligne bleue des Vosges

En période pré-Noël, où sapins et guirlandes sont de bon aloi, la sortie de La Fin Du Silence fait son effet. Si vous ne rêviez que bruit et fureur, au sein d’une famille dans une contrée proche du no man s’ land, au lieu d’une bonne réunion parentale autour d’une dinde farcie aux marrons, ce film est fait pour vous. Sans parler de bouffée d’oxygène, même si le monde chlorophyllien est omniprésent, le long-métrage de Roland Edzard nous tape bien dans les bronches. L’histoire se résume à la recherche d’identité d’un adolescent dans un monde d’adultes qui a essayé de lui cacher un secret pendant toutes ces années. Sa crise est bien réelle : tantôt rejeté, tantôt humilié, le jeune Jean (Franck Falise) s’en ira dans les bois, où les loups n’y sont pas, ruminer sa plainte du vaincu avant que… Famille, je vous aime, famille, je vous hais. Drame grecque (encore eux !), shakespearien, La Fin Du Silence est une chape de plomb orchestrée de façon très personnelle et impressionniste par son jeune réalisateur et emmenée par une solide équipe de comédiens aussi talentueux que Marianne Basler, Anna Mihalcea, Carlo Brandt et Thierry Frémont. Ce dernier, débarrassé pour un temps de la peau de serial-killer qui lui collait au futal, offre une nouvelle fois un rôle de composition à la mesure de son talent : brut de pomme et de décoffrage.

La Fin du Silence de Roland Edzard, en salle depuis le 7 décembre 2011.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire