Le printemps du cinéma – 18e Edition du 19 au 21 Mars 2017

12/03/17 par  |  publié dans : A la une, Cinéastes, Cinéma | Tags : ,

Copyright : Printemps du cinéma 2017 / Jean-Luc Mege

Le Printemps du Cinéma a atteint sa majorité ! Et, à l’occasion de cette 18e édition, le Président de la Fédération Nationale des Cinémas Français, Richard Patry nous promet que nouveau cru sera une fois encore, foisonnant en propositions. Du 19 au 21 Mars, ce ne sont pas moins de 2 millions de spectateurs – soit le double de la fréquentation de la semaine précédente – qui devraient se donner rendez-vous, pour bénéficier pleinement et partout en France, du tarif attractif à 4 euros la place de cinoche.

« Le cinéma est devenu le premier loisir culturel en France. La fréquentation depuis ce début d’année est très bonne et surtout, elle concerne tous les genres : les gros films américains, les comédies, les films Art et Essais…De Raid Dingue, à Moonlight, en passant par La La Land… » affirme-t-il fièrement, fort des 213 millions de spectateurs sur l’année 2016. Il ajoute cependant que les salles de cinéma doivent recréer l’intérêt du public en permanence. C’est pour cela que sont organisés, au cours de l’année, différents évènements attractifs pour le public, dont le Printemps du Cinéma fait partie. . « Ces opérations sont très médiatisées et c’est un fait, le 7e Art est très addictif : Plus on y va, plus on veut y aller ».

Un évènement incontournable et festif donc, représenté par des ambassadeurs de choix, heureux de pouvoir accompagner cette célébration du Cinéma. Ainsi les artistes : Alice Belaïdi à l’affiche de Si j’étais un homme d’Audrey Dana se dit très honorée de pouvoir ainsi promouvoir ce métier en se remémorant son adolescence: « c’est un très bon souvenir pour moi ! Une période où j’allais au ciné plus que d’habitude. Avec un tarif plein, on peut avoir 3 places ! » Pour elle, il ne fait aucun doute qu’il faut saisir cette opportunité pour faire de vrais choix, aller au petit cinéma de quartier pour y découvrir des œuvres différentes qu’à l’accoutumée. Et sans prendre la chose trop au sérieux, elle rajoute: « C’est important de défendre l’idée que le 7e Art est un plaisir et s’il n’est pas cher, autant ne pas se priver et en profiter !»; Guillaume Gouix, acteur du long métrage Chez Nous de Lucas Belvaux se réjouit de pouvoir se laisser tenter par la programmation, avec une attirance certaine pour Patients de Grand Corps Malade et Grave de Julia Ducournau; Pierre Deladonchamps récemment en tournage sous la direction d’André Téchiné pour Nos années Folles, s’enthousiasme à l’avance: «  C’est une belle opportunité de s’ouvrir à de nouvelles passions, à une mixité des genre. » Des réalisateurs parrainent également l’opération: Claude Lelouch qui ne manque pas l’occasion de rappeler que son dernier film Chacun sa vie sera de la partie, Dominique Farrugia dont le prochain long métrage Sous le même toit ne sortira qu’en avril prochain et Abd Al Malik, réalisateur de Qu’Allah bénisse la France, actuellement en développement de son futur tournage. Pour ce dernier, le Printemps du Cinéma « est une porte d’entrée à la Culture, une possibilité de rattraper des films qu’on a pas pu voir dans un esprit de partage et de rencontres ».

Du dimanche 19 au mardi 21 Mars, il s’agira donc d’un grand rassemblement dans la joie et la bonne humeur de (re)découvertes cinématographiques, qui devrait une nouvelle fois, faire le bonheur des habitués des salles obscures comme des occasionnels.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire