LES CONFINS DU MONDE

11/05/18 par  |  publié dans : A la une, Cinéastes, Cinéma | Tags : ,

Synopsis : En 1945, en pleine guerre d’Indochine, Robert Tassen survit seul, au massacre de sa compagnie. Désormais décidé à venger ses compatriotes et en particulier le meurtre de son frère, il s’engage alors dans une quête solitaire où rien ne peut plus l’arrêter. Mais sa rencontre avec Maï va bouleverser ses convictions.

Deux ans après ses sélections nombreuses en Festivals avec Valley of Love et un César pour la meilleure photographie, Guillaume Nicloux remet le couvert et nous emmène cette fois au cœur des forêts d’Indochine. Ici, l’horreur de la guerre passe à travers les hommes, la peur les déshumanise, l’environnement les rend bestiaux. A la manière des prédateurs, ils se camouflent dans cette immense faune qui les domine et prennent goût à la vue du sang humain. Le réalisateur choisit le parti pris de la brutalité avec des coupes franches entre les plans, la direction d’acteurs s’approprie des corps à vifs, des cœurs à fleur de peau, des âmes perdues qui tentent en vain de s’évader via des amours éphémères, l’alcool et l’opium. Alors oui, le film est cru, brut, sauvage, empreint de souffrance, de haine et de la peur des hommes par les hommes mais il donne un ton peu vu à l’atrocité des combats. Il est cependant bien dommage que Gérard Depardieu soit en roue libre du fait d’un personnage qui paraît rajouté au scénario en dernier lieu et que la direction d’acteurs des seconds rôles soit franchement mise à mal. La qualité de ce film s’en trouve gâchée.

Sortie prochainement (Durée 1H43)

Distribution : Ad Vitam

De Guillaume Nicloux

Avec Gaspard Ulliel, Guillaume Gouix, Lang-Khê Tran

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire