My week with Michelle Williams

08/10/11 par  |  publié dans : Cinéma | Tags : ,

Le voilà enfin, le trailer de My Week With Marilyn de Simon Curtis. Et avec lui, notre déception. Le biopic attendu de Marilyn Monroe, avec Michelle Williams, sortira en 2012. Attendu parce que c’est un biopic, sur Marilyn, avec Michelle, et qu’il sort en 2012 – alors on attend. On attend le réalisateur au tournant.

Sur Envrak, on donnait l’Oscar à Michelle Williams pour le film Blue Valentine de Derek Cianfrance. On lui aurait donné pour La Dernière Piste de Kelly Reichardt, si elle avait été nommée. Elle l’aura pour My Week With Marilyn de Simon Curtis. On trouvera ça injuste parce qu’ils retiendront surtout son incarnation de Marilyn, moins son jeu – toujours excellent. Parce que ce trailer n’annonce rien de plus fabuleux que Michelle, dans un rôle préjugé insipide. Que le film semble viser davantage la statuette que l’originalité. Sur ce point, lire Qui veut gagner des Oscars ? sur le site de C’est la gène, et se rendre compte que l’analyse de la bande-annonce de J. Edgar de Clint Eastwood s’applique également ici. Que la course à l’Oscar se traduit dans les deux biopics par le port de lentilles, la pancarte “Based on a true story” et l’anglaise Judi Dench. Comprendre qu’on est dégouté.

Dans My week with Marilyn, Michelle est parfaite. Si parfaite que le film ne convaincra pas. Des générations ont pleuré Marilyn Monroe, le biopic ne pourra rien pour eux tant son trailer joue sur la ressemblance des deux femmes qu’ils trouveront biaisée. Basé sur un roman de Colin Clark, qui relate le tournage du Prince et la danseuse, le film de Simon Curtis brassera ce qu’on sait, brossera le portrait d’une Marilyn pleine de vie et de fragilité, sans la faire revenir à l’écran – là où on la préfère. Où réside le mystère de son immense talent. Parce que Michelle est elle-aussi une grande actrice, elle aurait pu dévoiler un peu de ce secret – ils ne semblent pas lui avoir confié cette responsabilité. Après la bande-annonce de My Week, on se prend seulement à fantasmer une mise en abîme : Michelle travestie en Marilyn, poursuivant la carrière qui avait laissé Norma Jeane, décédée à 36 ans, insatisfaite.

Michelle Williams en a 31, n’est pas une icône, et – on lui souhaite – ne le sera jamais. On l’aime pour sa discrétion, on l’admire d’avoir échappé à toutes les étiquettes, à la médiatisation qui voulait en faire une veuve éplorée suite au décès d’Heath Ledger. On se souvient que sans Jen, la série Dawson n’aurait jamais commencé, et que Michelle a su laisser ce rôle à sa filmographie. On voit venir les gros titres : “Michelle Williams : la nouvelle Marylin”. C’est con mais on a peur. Peur qu’après tous ses efforts, ils réussissent à l’enfermer dans une case. Un hypothétique Oscar réduirait deux géniales interprètes à leur glamour, pourrait faire  oublier que l’une d’elles a encore un avenir.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

2 commentaires

    laura  | 08/10/11 à 15 h 35 min

  • wow c’est vraiment une analyse intéressante. Je me suis moi aussi dit en voyant la BA c’est un film calibre oscar mais ca en est meme pas suprenant, un film sur monroe bien sure que ca allait etre exploiter au maximum. Concernant Michelle je pense qu’elle est assez intélligente pour choisir de bons projets, sans qu’elle se retrouve enfermer dans un certain genre de films a la marion cotillard, je remarque que souvent les actrices aprés avoir eu leur oscar se laisse embarquer dans de mauvais projets cependant je ne met pas – pour le moment – michelle dans cette case, elle a toujours su choisir ses projets par rapport au challenge qu’offre le role ( comme ici jouant monroe ), la richesse du role et du film,au coup de coeur, mais c’est certain oscar ou pas oscar ce role lui ouvrira encore plus de portes, vers des roles peut etre plus glamour

    perso je suis pas sure qu’elle aura l’oscar, on a pas encore eu les premieres critiques sur son interprétation mais je doute qu’elle puisse me décevoir quel que soit le role

  • 8 L.O.  | 12/10/11 à 14 h 47 min

  • Rhoooo ! Mais quel manque d’objectivité!
    Je ne trouve pas que le bande annonce (trailer?) montre grand chose et rien ne laisse prévoir le jeu de Michelle Williams, ni présager la qualité du film. (Je n’aime pas la tête d’Eddie Redmayne mais ça, ça me regarde)

    Dire que l’actrice sera parfaite, c’est beaucoup s’avancer. Dire que l’on aimera son jeu, aussi – mais je reconnais bien là, Envrak, hein? – Lui donner un oscar les yeux fermés, illustre un beau manque d’objectivité. (Le procès d’intention est à ajouter : “ils retiendront surtout son incarnation de Marilyn” ) Peut-être Michelle Williams ne méritera pas d’oscar et décevra Envrak. (Ah! Ca serait bien, ce serait l’occasion d’un superbe article par Engy.)

    Peut-être que je ne pardonne pas à Michelle Williams son rôle de Jen dans la série Dawson. Non, non, je n’aimais pas Jen et maintenant, Jen est partout! Puis, il faut avouer que j’aime Marylin et j’avais d’autres fantasmes d’incarnation… Peut-être que Michelle me surprendra? On verra. (D’ailleurs, dans le même genre j’avais été surpris par l’interprétation de Katharine Hepburn par Cate Blanchett)

    En fait, j’attends que le film sorte parce que faire la critique du trailer, c’est beaucoup de bruit pour rien et beaucoup de sophisme (d’ailleurs, je parle ici pour avancer peu de choses).

    Bon, on verra en 2012… Peut-être que les augures d’Engy s’avèreront vrais. :) (sinon vivement sa critique de fan déçue)

Laisser un commentaire