You’re talking to me ?

01/09/07 par  |  publié dans : Cinéma, DVDs | Tags : ,

Alors que la dernière palme d’or cannoise est en ce moment dans les salles (4 mois, 3 semaines et 2 jours, de Cristian Mungiu), l’occasion était trop belle de rappeler la sortie en DVD de la palme de 1976, enfin éditée dans l’écrin collector qu’elle méritait : Taxi Driver, le chef d’œuvre de Martin Scorsese, sort en coffret prestige, bondé de bonus qui feront sortir les yeux de la tête aux plus cinéphiles d’entre nous.

Révélé au public américain par Meanstreets (son septième film) en 1975, le cinéaste Martin Scorsese, avec l’aide de l’immense scénariste Paul Schrader, propulse, l’année suivante, le chauffeur de taxi Travis Bickle (Robert De Niro) dans l’atmosphère embrumée des rues new yorkaises, où ses clients nocturnes, la lie de la cité, transforment le taxi de Travis en microcosme social où les êtres les plus inquiétants côtoient les anges libérateurs.

Vétéran du Vietnam aux souvenirs abîmés, Travis, oiseau de nuit au bout du rouleau, croise la route d’une adolescente de treize ans qui se prostitue. Sortir la jeune fille du trottoir devient sa priorité. Une virée obsessionnelle qui finira dans un bain de sang.

Scorsese signe ici une descente aux enfers marquée par une violence brute qui fit scandale. Sans concession, le film demeure à ce jour l’une des plus belles peintures de l’aliénation par la solitude, dont le pessimisme et le final (mythique) frappent les esprits.
En jeune prostipute paumée, Jodie Foster, moulée dans un short qui affolerait aujourd’hui les ligues de vertu, devient une grande.
Immergé dans un rôle qui le propulsa en haut de toutes les affiches, Robert De Niro, en état de grâce, devient le double du cinéaste, lequel apparaît dans son propre film, prêtant ses traits à un client de Travis, et expliquant à ce dernier qu’il envisage de tuer son épouse adultérine.

S’il est davantage célèbre pour le « You’re talking to me ? » de De Niro (une scène complètement improvisée par l’acteur), Taxi Driver jouit pour toujours d’une réputation sulfureuse et d’une aura culte jamais démenties, sublimant New York derrière les visages scabreux de ses habitants insomniaques.

Taxi Driver – Édition collector
Sortie le 19 septembre 2007
Édition collector, digipack, 2 DVD, PAL, tous publics

DVD zone 2
Audio : Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Vidéo : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 1.85, Format DVD-9, Film en couleurs
Sous-titre : Français

Contenu :

DVD 1
Commentaire audio du professeur Robert Kolker
Commentaire audio de Paul Schrader
Scénario original
Bandes-annonces

DVD 2
8 documentaires :
– “Martin Scorsese, New York 2006”
– La production de Taxi Driver
– “L’homme solitaire”
– “Influence et reconnaissance : hommage à Martin Scorsese”
– Histoires de chauffeur de taxi
– Le tournage de Taxi Driver
– Le New York de Travis
– Travis dans les décors de New York
4 galeries photos :
– La musique de Bernard Hermann
– Les décors
– Matériel publicitaire
– Scorsese au travail

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    nempower  | 08/10/07 à 8 h 36 min

  • G E N I A L toujours aussi bien écrit!!!

Laisser un commentaire