Ceci n’est pas un édito

04/11/11 par  |  publié dans : Edito | Tags :

Quasiment deux mois que la nouvelle version du site est en ligne, et si j’avais laissé Holden faire l’édito vous auriez eu une analyse statistique des progrès du webzine. Il aurait parlé avec enthousiasme de notre gain de 2000 visiteurs depuis la mise en ligne de la V3, et avec regret de nos 560 fans sur la page facebook d’Envrak. Il aurait peut-être raconté cette jolie anecdote : celle du twitto qui, le 19 septembre 2011, est resté 1h30 sur le site et a consulté 25 pages. Genre le mec – ou la meuf – nous a trouvé intéressant. Plus fou encore : nous autres, envrakés, avons été surpris. Cinq années qu’on partage nos passions, coups de cœur et déceptions, et nous en sommes encore à douter. Vous connaissez l’histoire du type qui a du potentiel, celui que les gens attendent au tournant, prêts à tout parier sur son futur, mais frileux sur son présent ? On se sent comme lui des fois, celles où vacille notre foi. C’est con. Parce que plus on mise sur la machine en marche et mieux elle court. Alors faut croire en nous maintenant les gens ! Nous lire, nous soutenir, nous suivre surtout, revenir, et partager. C’est risqué parce que vous allez vous impliquer un peu, vous attacher sûrement, et que – peut-être – on ne sera pas toujours à la hauteur. Faudra nous le dire, on progressera, on fera de ce site un lieu d’échange privilégié. Pas de pubs jusqu’à présent, pas de salaires depuis toujours, on n’y gagnera rien d’autre que l’envie de continuer, de vous proposer encore plus d’analyse ou de distraction. De construire et entretenir un webzine de qualité.

C’est important pour nous, que vous participiez au présent.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    Héloïse  | 04/11/11 à 15 h 01 min

  • ALLEZ VOUS TOUS ! Moi, j’y crois !

Laisser un commentaire