Il fait trop chaud pour ne pas s’exprimer

18/07/12 par  |  publié dans : Edito

Pour certains magazines, l’été ce sont les bikinis en une, le côté racoleur du régime, les mots croisées sur la plage. Pour la plupart des webzines culturels, les mois de juillet-aout se définissent plutôt par une baisse de fréquentation, un trou dans les stats dont on a appris à ne plus s’inquiéter. Et pourtant : il y a une actualité estivale !

Juillet, c’est le festival d’Avignon. Un mois de théâtre et de danse que Madeleine, envrakée sur place, se décidera peut-être à couvrir au gré de ces coups de cœur. En été, il y a les festivals de musique : la voix du graou, calvi on the rocks, des concerts à foison pour lesquels on souhaite s’accréditer. Les films continuent de sortir, les expos de fleurir, les rédacteurs d’Envrak de ne pas se laisser aller.

Et pourtant : ils ne demandent que ça ! L’été, c’est l’occasion pour eux de raconter n’importe quoi. Les statistiques en chute appellent à un « je m’en foutiste » royal qui – quand il ne pousse pas à aller se pinter en terrasse – encourage l’équipe à se lâcher. Entre nous, c’est pour cette décadence que je vous conseille de rester connectés.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire