L’Envrak nouveau (Youhou!)

08/09/11 par  |  publié dans : Edito | Tags :

“Avec Marie, on a créé Envrak en se disant : un webzine culturel c’est attirer des lecteurs avec ce qu’ils aiment et les inviter à se découvrir de nouvelles passions. Écrire pour les curieux, en somme”. Engy

Envrak c’était des bouclages à quatre heures du mat’, des nuits blanches, des délais de bouclage jamais tenus, (Hein ? Mais pourquoi tu barres ? C’est vrai, on a eu des ratés !) [Oui mais :] des bénévoles impliqués et fervents avant tout, des délais presque tenus, du travail d’équipe, des accords, des conflits, des absences, un gros clash (un seul!) entre rédacteurs, des coquilles, (rohhh je vois  pas pourquoi il faudrait qu’on fasse croire qu’on est des Bisounours) des relectures, des engagements non tenus, des process remisés au placard, des articles trop longs, des coups de cœur, de la professionnalisation, et de la passion surtout, ah si, surtout ! 

2011 : Envrak a grandi. Engoncés dans notre vieux backoffice V2, comme Don Quichotte sur Rossinante, on commençait à étouffer. Ou pas. (Arrête Engy, on pouvait rien faire dans ce back ! J’ai jamais dit que je crachais sur le taf du webmaster, hein, juste qu’on commençait à piaffer d’impatience de pas pouvoir être plus réactifs. C’tout) Sérieusement, être bimensuel ? On the internet mondial qui ne dort jamais ? Nada pour le référencement. Nib. Peaud’balle. Queud. (Je persiste et signe. Si tu publies pas tous les jours, Google y t’aime pas) [On s’en fout, on avait des lecteurs fidèles !]. Il était temps pour nous de changer de fréquence, de passer quotidien, d’être plus réactifs. Au bout d’un moment, la tortue, t’as juste envie qu’elle se fasse écraser par un poids lourd et on en parle plus.  [Holden… depuis quand t’es devenu aussi aigri cynique ?] (Je constate c’est tout, j’exprime ma joie d’être passé à la V3. Et toi, depuis quand tu censures ?) [Je censure pas, c’est du quatre mains!]

Nan, mais on faisait pas rien, on était fiers même, 10 000 visiteurs uniques en ne publiant que deux fois par mois, faut pas déconner, c’était correct. D’autant qu’on y écrivait ce qu’on aimait et c’était le principal . Le changement, on le tient, il est entre vos mains – à portée de clic. Ca n’a pas été facile, ça s’est fait dans la douleur, au prix de pizzas, bières et paquets de clopes offertes à (chuuut) (toi, tu veux que les lecteurs pensent qu’on se paie à coups de bisous. Et les annonceurs ? Tu veux des annonceurs un jour ? Tu vas les payer en bisous ?) avec l’aide [gracieuse et] précieuse de Jéronimo et Sarah. C’est encore imparfait, il reste du boulot – vous aurez remarqué l’inscription bêta à côté du logo – mais c’est là. Pour nous, c’est une petite révolution, qui s’accompagne de nombreux projets. Pour vous… bah, venez nombreux.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

3 commentaires

    Camiiille  | 13/09/11 à 14 h 55 min

  • Salut les copains !
    C’est joli ! Félicitations :)que de changements depuis les débuts (p’tite larme d’émotion), ne me faites pas croire que ça s’est décidé en réunion msn ;) Je vous embrasse et je souhaite longue vie à Envrak nouvelle génération

  • envrak  | 13/09/11 à 15 h 04 min

  • Cheers ! Merci à toi ! Non, il y a eu quelques coups de fil et beaucoup de brainstorming entre Engy et les webmasters ;) PS : TU REVIENS QUAND TU VEUX ! Holden

  • Vincent  | 19/09/11 à 14 h 49 min

  • Bravo pour cette nouvelle version, qui promet de garder tout ce qui nous plaisait dans Envrak, tout en apportant une mise au goût du jour qui semblait nécessaire.
    Encore bravo à toute l’équipe !

Laisser un commentaire