Prendre son pied

02/10/09 par  |  publié dans : Edito

J’avais dans l’idée de faire un édito sur les désastreux effets sociaux de la grippe A ou comment un simple rhume peut déclencher une série de vannes indésirables. Mais une soirée DVD avec Holden et Sabrina m’a suggéré un autre thème, bien plus cohérent. Nous regardions ce petit film érotique méconnu avec la très classe Dita Von Teese. Son corset noir contrastait avec ses ongles rouges, son absence de sous-vêtements ne la rendait même pas vulgaire – à l’inverse de ses comparses filmées sous toutes les coutures, et surtout entre les orteils. Nous commentions une séance de domination, digressant sur l’urophilie, quand je me suis rappelé ce Pervert ! vu dans l’après midi. L’instant d’après, nous visionnions un vieux film d’horreur des années soixante et une bonne heure plus tard, La véritable histoire du petit chaperon rouge. Puis vint le moment où, passé minuit, nous entreprîmes de revoir The Descent, ce qui me valut un sommeil agité. Bref, en une journée entre envrakés, j’ai pu voir quatre films, sans compter un prometteur court-métrage. Quatre longs donc, qui me procurèrent un plaisir fou, celui de la cinéphilie. Et en regardant le sommaire, riche de diversité, fort d’une interview, j’ai trouvé ma conclusion : Envrak vous propose une jouissance culturelle !

Lisez Envrak, imprimez le, sortez équipés.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire