Bdvrak – Jeff, Louise et les autres

26/09/13 par  |  publié dans : BDs&Mangas, Livres | Tags : , ,

dahmer

JEUNESSE D’UN TUEUR

album-cover-large-19067

Mon copain le serial killer. Voici l’un des titres alternatifs que Derf Backderf aurait pu choisir pour sa BD qui retrace sa scolarité aux côtés de Jeff Dahmer, plus connu aujourd’hui sous le nom de “cannibale de Milwaukee” avec 17 meurtres connus à son actif. L’auteur ne s’attarde pas sur les meurtres mais plutôt sur le cheminement qui a fait de Dahmer le sociopathe que l’on connaît. C’est ce qui fait tout l’intérêt et l’originalité de cette œuvre. Comment un simple étudiant peut devenir au fil des années l’un des tueurs les plus redoutés ? Backderf se focalise sur la personnalité de son camarade aussi froide et effrayante soit-elle. Il soulève des questions qu’adolescent, il ne s’est pas posées et aurait peut-être pu lui permettre de voir les choses ou d’agir différemment. Il propose ainsi des pistes de lecture et de compréhension concernant le pourquoi du comment. Il n’hésite pas à pointer du doigt les défaillances qui ont entouré Dahmer et l’ont probablement précipité sur cette pente. Backderf mêle souvenirs personnels et entretiens pour offrir une BD grandement documentée. 250 pages qui font sérieusement froid dans le dos. Sans complaisance, sans jugement, mais en laissant ses impressions prendre le dessus, l’auteur retrace la genèse de son ancien camarade et essaye de toucher de la pointe de son crayon l’origine du mal. On ne sort pas indemne de cette lecture.

Mon ami Dahmer de Derf Backderf
Ed. ça et là / Déjà disponible en librairies

CHACUN SON DEUIL

Sachi, Yoshino et Chika sont trois sœurs. Quinze ans plus tôt, leur père a quitté leur mère pour une autre femme. Deux ans après, leur mère se remariait et abandonnait à son tour les trois filles. Élevées par leur grand-mère, aujourd’hui décédée, elles doivent faire face à l’annonce de la mort de leur père. Les trois jeunes femmes vont gérer ce deuil d’une manière différente et se retrouvent, un peu malgré elles, plongées dans le passé de cet homme. Kamakura Diary est un manga traitant d’un sujet grave avec simplicité et finesse. Akimi Yoshida prend le temps de raconter le quotidien des ces héroïnes permettant ainsi au lecteur de s’attacher/s’identifier à elles. Outre un dessin plaisant qui transporte le regard de case en case, 9782505008804-couv-I258x392c’est surtout le scénario qui se veut touchant. Les émotions sont traitées avec beaucoup de justesse et transparaissent sur les visages des personnages. Outre le deuil, ce sont aussi des thèmes comme l’absence, l’amitié, l’amour, le mensonge,… qui sont abordés tout au long de ces révélations familiales. Sensible et drôle, ce premier tome d’une grande qualité est un régal. Kamakura Diary a déjà été salué par les professionnels en remportant le Prix d’Excellence au Japan Media Arts Festival.

Kamakura Diary – Tome 1 de Akimi Yoshida
Ed. Kana / Déjà disponible en librairies.

 

(SUPER) HEROS

Le label de Delcourt, Comics Fabric, présente une nouvelle série, Le Cercle. Aux commandes de cette aventure, Andoryss (scénario) et Nesskain (dessins) offrent un premier tome parfaitement rythmé avec une intrigue alléchante. Sur fond d’enquête de police (qu’est-il vraiment arrivé à Adam Claridge ?), on fait la connaissance des membres du “Cercle”. Des personnages, possédant un pouvoir psy bien particulier (communiquer à travers les rêves, voir la véritable couleur des choses, entendre des voix prédisant l’avenir…), sont présentés au lecteur. Qui dit comics sous-entend largement super-héros. C’est du moins le cas dans cette série. Cependant, on est loin de Superman ou Captain America. Les pouvoirs ici sont adaptés à la société le-cercle-tome-1---your-true-colors-15552contemporaine. Ce premier tome pose les fondements et soulève les questions qui trouveront leurs réponses au fil de la trilogie. Avec un scénario bien troussé et des personnages savamment construits, on prend un réel plaisir à se perdre dans cette histoire. Les 3 tomes offrent une saga brillamment écrite, qui pourrait tout à fait inspirer une bonne série télé.

Le Cercle – Tome 1 – Your True Colors / Tome 2 – Réminiscence / Tome 3 – Hybridation de Andoryss et Nesskain

Ed. Delcourt / Collection Comics Fabric /Déjà disponible en librairies

CORRESPONDANCES

En 2003, l’auteur Pierre Wazem prend son crayon pour entretenir une correspondance dessinée avec son amie Louise Bonnet. Cette dernière a quitté les Studios Lolos pour s’installer aux États-Unis. Avec ces lettres, Wazem décide de lui offrir quelques moments de nostalgie en dressant un portrait détaillé et complet de le vie des Studios. L’auteur n’y va pas de main morte pour faire comprendre à son amie qu’elle a fait une grosse erreur en partant. Il permet par la même occasion au lecteur de se plonger dans l’intimité de ces Studios situés en Suisse. On y fait la rencontre de personnages hauts en couleurs comme Aloys, l’auteur daltonien, Ivain, l’auteur allergique aux ordinateurs ou encore les stagiaires et auteurs chère-louisede passage. Mais Wazem devient aussi plus intimiste en se confiant sur sa relation à l’alcool, la vie de famille ou encore le décès de son ami comédien François Berthet. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être face à une BD, le lecteur est le témoin (privilégié) d’une correspondance destinée à une collègue. Chère Louise se livre au travers de ces anecdotes dessinées, plus ou moins véridiques, le tout agrémenté de digressions pouvant être drôles mais aussi bien sombres par moment. Cinglant et touchant, ce récit à une voix (car les réponses de Louise n’y figurent pas) est très plaisant et offre une nouvelle vision sur le métier d’artiste (plus spécifiquement de dessinateur de BD).

Chère Louise de Pierre Wazem
Ed. Atrabile / Déjà disponible en librairies

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire