Last Quarter de Ai YAZAWA

31/10/07 par  |  publié dans : BDs&Mangas, Livres | Tags :

Vous avez envie de découvrir ou de faire découvrir le manga mais il vous paraît difficile de vous plonger dans une suite de vingt-cinq tomes, surtout après avoir fait le rapide calcul du prix total de la collection ?! Heureusement, certains de ces récits en image comprennent moins de volumes comme Last Quarter d’Ai Yazawa, qui se découpe en trois ouvrages.

Le soir de ses dix-sept ans, Mizuki rencontre Adam et décide de tout plaquer pour partir vivre avec lui. Victime d’un accident de voiture, elle croise Hotaru, une fillette qui comme elle se retrouve devant la grille de l’autre monde. Lorsque Hotaru se réveille de son coma, elle est obsédée par l’image de Mizuki dont elle retrouvera l’âme dans une maison inhabitée. Là commence une grande enquête pour la sauver et retrouver Adam qui est étroitement lié à toute cette histoire.

À l’inverse de nombreux mangaka de shojo (manga pour filles), Ai Yazawa sait maintenir le suspens et la naïveté de ses personnages sans attendre des centaines de pages pour faire s’embrasser les couples. Dans son célèbre (et talentueux) Nana par exemple, les filles se saoulent à la bière et couchent avec des hommes, une hérésie pour certains mangas trop mielleux (bien que pleins de sous-entendus). C’est avec cette même adresse que Last Quarter garde un pied dans la réalité emprunte de solitude et de désespoir tout en plongeant tête la première dans des amourettes de préadolescence. Le tout magnifiquement dessiné, de quoi regretter que ça ne dure que trois volumes… Faudrait savoir ce qu’on veut ! L’histoire fantastique, touchante, captivante (et parfois surprenante) a cependant le défaut de manquer de cible véritable. Son héroïne principale a beau avoir dix-sept ans, ce sont quatre gamins de primaire qui mènent l’enquête. Ainsi, si le tome un laissait penser que le manga s’adressait aux romantiques de quinze à vingt-cinq ans, le deuxième semble plutôt parler aux adolescentes d’une douzaine d’années. C’est ballot, certes, mais ça ne vous empêche pas de passer un bon moment avec Hotaru et ses amis. Sans compter que vous venez de trouver le manga idéal à offrir à votre petite nièce !

Last Quarter d’Ai Yazawa, ed. Delcourt/Akata

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire