Le Plus petit baiser jamais recensé

08/04/13 par  |  publié dans : Livres, Romans | Tags : ,

baiser

Un inventeur dépressif tombe amoureux d’une fille qui a littéralement disparu lors de leur premier baiser. Cet homme au cœur en miettes doit redoubler d’inventivité pour retrouver, et garder près de lui, cette femme invisible. Entre un perroquet magique, des chocolats au goût de baiser ou un arbre harmonica, chaque page est une nouvelle découverte et surprise. Impossible de s’ennuyer. Pour parler de ce Plus petit baiser jamais recensé, il aurait été amusant d’en faire la plus petite critique jamais recensée, mais autant dire que l’exercice est impossible quand on doit parler des écrits de Mathias Malzieu.

“La peau à l’intérieur de mon cerveau est constellée de bleus qui ne s’effacent jamais. Je suis un homme-grenier. Je garde tout. Si on plantait une caméra au cœur de ma mémoire, on pourrait reconstituer ma vie, comme dans un studio de cinéma. De la joie sauvage à la colère noire en passant par la fréquence d’un battements de cils, tout est intact.” *

Cette suite cachée de La Mécanique du coeur est un conte onirique sur les difficultés de se laisser tomber dans une nouvelle relation amoureuse quand le cœur a déjà été méchamment échaudé. Comment vivre avec le fantôme de son ancienne relation ? Peut-on aimer quelqu’un que l’on ne voit pas ? Comment aimer quand on a peur de souffrir ? Des réflexions universelles qu’y prennent ici un sens enchanteur. Le leader du groupe Dyonisos ne cesse d’étonner par son imagination fourmillante et ses multiples talents. Son maniement des mots et des métaphores, déclaration d’amour à la langue française, entraîne le lecteur dans un univers baroque et fantastique, dont la beauté s’échappe de chaque phrase. On s’égare avec plaisir dans ce monde empreint d’une douce mélancolie et de poésie.

“J’ai voulu me faire croire que tu n’étais qu’un sparadramour, mais lorsque que tu as commencé à te décoller de moi, j’ai eu plus mal encore que si on m’arrachait la peau avec une fourchette à escargots.” **

Mathias Malzieu est le Peter Pan de la littérature moderne et ses lecteurs des enfants perdus qui préféreraient ne jamais quitter Neverland.

Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias MalzieuMathias-malzieu-308x480-321x500
Ed Flammarion – 20/03/2013

* extrait du roman – page 25
** poème écrit par le héros

 

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

Laisser un commentaire