Romanvrak : Une fille nommée Hamlet

24/10/13 par  |  publié dans : Livres, Romans | Tags : ,

hamlet

Lire ou ne pas lire une fille nommée Hamlet ?

9782330009637R1L’enfer, c’est les autres ! Et pour Hamlet Kennedy, c’est avant tout sa famille !
Le jour de sa rentrée en troisième devait annoncer sa meilleure année au collège, et pourtant rien ne va se dérouler normalement. Sa mère se fait repérer par tous les collégiens en se pointant en tenue élisabéthaine, tandis que sa petite soeur surdouée, Desdémone, vient finaliser son inscription pour partager certains cours avec elle.

“Quand je suis née, Hamlet était leur pièce préférée à tous les deux. Ils ont trouvé trop morbide de m’appeler Ophélie, la compagne suicidaire de Hamlet. C’est comme ça que je me suis vue affublée non seulement d’un nom de garçon, mais en plus, de celui d’un prince danois tragique qui parlait aux crânes et avait un faible pour sa mère.”
Hamlet voit son rêve, d’une année scolaire passée dans l’anonymat auprès de son groupe d’amis, rapidement enterré. Sans compter qu’au programme des cours d’histoire et de littérature, elle doit étudier Shakespeare… Entre l’école et ses parents fou du Barde, Hamlet est complètement cernée.
Erin Dionne propose un récit rempli d’humour pour conter les péripéties et les pensées de notre chère Hamlet, cette jeune ado au prénom de garçon. Ce roman est un parfait mélange des genres, abordant des thématiques aussi variés que l’adolescence, la famille, l’envie de trouver sa place, les premiers émois amoureux, l’amitié ou encore la trahison… Le tout est rythmé par des petites mises en scènes théâtrales de la vie d’Hamlet.

“Pour elle, j’en suis sûre, la tenue XVIIe de ma mère, c’est le comble de l’élégance. D’ailleurs, personne ne l’a jamais vue quitter son bureau et elle est probablement là depuis le XVIIe siècle !”
On ne compte pas les références faite au Barde dans ces pages. Elles sont un véritable régal à découvrir pour qui connait son oeuvre, pour les autres, on peut espérer que ça leur donnera envie de dévorer ses pièces. L’utilisation de la première personne et l’écriture fluide et rythmée de Dionne permet d’engloutir Une fille nommée Hamlet sans s’en rendre compte. Un roman ado intelligent et frais. On ne serait pas contre le fait de connaître la suite des aventures des soeurs Kennedy. A la question que l’on posait dans le titre, vous l’aurez compris, on répond OUI !

Une fille nommée Hamlet d’Erin Dionne
Ed. Hélium / Déjà disponible en librairies

 

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire