Romanvrak : J’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré) de Adam Selzer

28/11/13 par  |  publié dans : Livres, Romans | Tags : , ,

zombie-kiss

ZOMBIE MON AMOUR

Adam Selzner s’inspire des univers à la True Blood ou Vampire Diaries dans lesquels humains et post-humains (zombies, vampires & co…) cohabitent en toute “amitié”. A Cornersville, toutes les filles rêvent de sortir avec l’un d’entre eux et d’avoir la “chance” d’être à leur tour transformée. Au milieu de toutes ces hormones en ébullitions, Alley préfère se focaliser sur le fait de quitter ce coin paumé à la fin de la terminale. Ses plans sont quelques peu perturbés quand elle tombe sous le charme de Doug.

“Voir un vampire embrasser une idiote avec la langue, c’est un peu comme aller au marché agricole et croiser un tas de fermiers avec des doigts en moins suite à des accidents du travail. Ça a beau être un peu dérangeant, on n’arrive pas à détourner les yeux.”

 Au vu du titre du roman, on se doute de la véritable nature de Doug. Ce qui gâche quelque peu le suspens, vu que l’héroïne, se laissant porter par ses émotions, met un certain temps avant découvrir la vérité. Si on laisse ça de côté, Selzer propose un roman amusant, jouant sur les références culturelles et les clins d’œil à la génération Twilight. Alley a un caractère bien trempé et a quelques bons sarcasmes en réserve.

“On consent à des sacrifices par amour. On ferme les yeux sur les défauts de l’autre. Mais il faut bien placer la limite quelque part.”

j-ai-embrasse-un-zombie-adam-selzer

Si la première partie est centrée sur l’amour fleur bleue d’Alley et Doug, la seconde fait suite à la révélation et met en scène les réflexions de la jeune fille sur à la viabilité de cette relation. Le tout est amusant voire même assez fin, même si l’ensemble reste très teenage dans l’esprit. On est du coup d’autant plus surpris par la conclusion plus réaliste et mature. Une bonne surprise dans l’ensemble.

J’ai embrassé un zombie (et j’ai adoré) de Adam Selzer
Ed. Le Livre de Poche Jeunesse /Pour ados / Déjà disponible en librairies

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire