Romanvrak : Une nouvelle prescription

20/09/13 par  |  publié dans : Livres, Romans | Tags :

titre

AU-DELA

Le refus du deuil de l’être aimée est au cœur de ce premier roman signé Laurie Frankel.

Sam, un informaticien de génie, parvient à créer un algorithme permettant de “donner la parole” aux morts. De cette manière, il permet à sa chère et tendre de rester en contact avec sa grand-mère aujourd’hui dans l’au-delà…  mais ce projet personnel va rapidement se transformer en véritable entreprise lucrative.

L’auteur en profite pour soulever la question de “La science peut-elle tout se permettre ? ” dans un contexte précis comme celui de communiquer avec les défunts. 9782265096745Le tout est mis en avant via les réactions des divers protagonistes face à RePose (le logiciel créé par le héros). Si le fin mot du récit est assez attendu, le reste du roman demeure agréable. On se laisse porter par cette histoire sensible et traitée avec beaucoup de sentiments. Chaque lecteur aura son propre avis sur ce logiciel et le tout amènera quelques réflexions sur ce que l’on aimerait faire si on était concerné.

Adieu ! ou presque… de Laurie Frankel
Ed. Fleuve Noir / Déjà disponible en librairies

PRESCRIPTION

Denis Labayle met de côté son stéthoscope pour prendre la plume et coucher sur le papier quelques “anecdotes” de l’univers hospitalier dans lequel il a évolué et plus spécialement du rapport avec les patients. Ce recueil de nouvelles est très bien écrit et se dévore rapidement. Chaque texte nous dévoile un style et un récit différents, souvent surprenants. On sent le vécu au travers des lignes et on s’imagine sans mal à la place de ce médecin. L’auteur fait part de sa vision du milieu médical, de ses doutes, ses interrogations. Une manière atypique de présenter au quidam cet univers Mise en page 1qui peut paraître inaccessible et mystérieux. Il utilise ses personnages pour faire passer certains messages comme avec Berthe, une SDF qui n’a pas sa langue dans sa poche dans La révoltée des Quatre Saisons. La dérive traite, quant à elle, d’un praticien ne sachant pas prendre soin de lui – et fera écho à bon nombre de praticiens que l’on peut côtoyer. Ces récits résonnent, d’une manière ou d’une autre. Des nouvelles à dévorer sans aucune contre indications ou effets secondaires, si ce n’est celui d’attendre la prochaine oeuvre de Denis Labayle.

Nouvelles sur ordonnance de Denis Labayle
Ed. Dialogues / Déjà disponible en librairies

 

FIGURE A RECEVOIR DES MOULES DE GANTS*

Ras le bol des insultes trop convenues ou vulgaires de notre début du 21ème siècle ? Catherine Guennec propose une plongée au coeur du XVIIème siècle. Le vocabulaire y est plus fleuri, imagé, fantaisiste et poétique. C’est un véritable bonheur que de parcourir les pages de cet Espèce de savon à culotte ! et autre injures d’antan. Si certaines expressions ne manquent pas de surprendre le lecteur, cet ouvrage est surtout une mine d’or pour enrichir son vocabulaire et sa connaissance de la langue française. En prime, la possibilité de glisser l’une de ses nombreuses insultes dans une conversation sans se faire griller est assez tentante et pratique quand la personne à qui elle s’adresse fait deux fois votre taille…9782757830512

Voici une petite sélection pour le plaisir :

Au 21ème siècle on dit :  “Ce mec c’est un thon !”, au 17ème siècle on disait : “Cet homme est un bijou manqué”.

Au 21ème siècle on dit :  “C’est un serial lover”, au 17ème siècle on disait : “Cet homme est un mangeur d’huîtres sans citron”.

Au 21ème siècle on dit : “Elle a vraiment une sale gueule ce matin.”, au 17ème siècle on disait : “Elle a une tête de mort enchâssée dans du pain d’épice.”

Ce livre est un petit bonheur du moment.

Espèce de savon à culotte ! et autre injures d’antan de Catherine Guennec
Ed. Points /Collection Le Goût des mots / Déjà disponible en librairies

* veut dire : tête à claques

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire