Zadig Evoltaire de François-Marie Enroué

03/11/11 par  |  publié dans : Livres, Romans | Tags :

Zadig Evoltaire, petite œuvre littéraire découverte par hasard, perdue parmi les grands formats gallimariens, réinvente et décomplexe notre situation politique. Entre combat de coqs à gauche, et naissance princière à droite, il est grand temps de destigmatiser le gouvernement.

Il y a plusieurs mois, lors d’une interview télévisée, Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, révélait qu’il adorait se plonger régulièrement dans son œuvre favorite Zadig et Voltaire, “car c’est une leçon de vie” précisait-t-il – inspiré. Comme après les lapsus de Rachida Dati, cette minuscule erreur provoqua gorges chaudes et ricanements : confondre une œuvre littéraire avec une marque de prêt-à-porter, c’est cocasse. De leur côté, les éditeurs des Petits Matins sautaient sur l’occasion pour publier une œuvre des temps modernes, plus pertinente qu’elle n’y parait d’un point de vue littéraire…

Pastiche de Zadig, le conte oriental de Voltaire – François-Marie Aroué, Zadig Evoltaire a été confié à un auteur construit de toute pièce : François-Marie Enroué. Comme au XVIIe siècle, sa mission – qu’il a acceptée – est de cristalliser la société actuelle à travers la satire philosophique et l’autodérision. Cadre spatio-temporel indéfinissable, personnages grimés à l’orientale, péripéties-prétextes à des revendications contemporaines : la transposition est parfaitement maitrisée et Zadig réussit son voyage dans le temps, jusqu’au XXIe siècle.

Au jour d’aujourd’hui

Un jeune premier, Zadig Evoltaire, se voit confier la tâche de guider “le prézydent de tous les Français de droite” (alias le Tsar Cosy) dans l’érudition littéraire. Au fil des soixante pages, Zadig Evoltaire va rencontrer divers personnages, comme Starla, épouse du Tsar Cosy, ou encore le Borgne National et sa fille, et enfin, mais sans exhaustivité aucune, “Eva Jhuflot, de EELVLADNOSLTPDLDCRPSTS (Europe Ecologie-Les Verts-Les Amis De Nicolas-On Se Lève Tous Pour Dany-Les Décroissants Chauds-Révolution Par Les Toilettes Sèches)”.

Le ton est extrêmement léger, l’humour corrosif et acéré :
“On dit qu’il céda une fois. Avec une jeune cambodgienne qui se trouvait être, par le plus grand des hasards, l’assistante de Starla. La jeune femme n’arrêtait pas de fredonner un mystérieux bout de chanson qui fascinait Zadig: Y’a quelqu’un qui m’a dit que vous aimiez Angkor…”

Les uns apprécieront l’œuvre pour le regard qu’elle pose, les autres – grands lecteurs de Voltaire – seront bluffés par cette transposition d’un conte du siècle des Lumières sur notre société actuelle. Réécrire, sur la base d’un récit philosophique vieux de quasi trois siècles, un conte sociologique aussi abouti s’avère une belle prouesse littéraire. D’autant que François-Marie Enroué ne renie pas son texte inspirateur, puisqu’il reprend un passage déjà présent dans le Zadig de base, en l’assaisonnant gentiment à la sauce “Starla” (cf. L’épisode de la recherche de la petite chienne boiteuse).

Il est coutume de dire que la mode est un éternel recommencement, peut-être la littérature l’est-elle aussi.

Zadig Evoltaire de François-Marie Enroué, éditions Les Petits Matins, 5 euros.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

2 commentaires

    JulianPerchman  | 03/11/11 à 15 h 35 min

  • J’espère vraiment que le niveau d’écriture est supérieur à celui utilisé pour trouver les noms des personnages parce que là ça frise les parodies à la con des BDs de supermarchés…

  • EnvraK, l’actu en vrac - Actualité Esperluette - Esperluette  | 12/11/11 à 9 h 34 min

  • […] récemment: ce sont deux reprises d’exclusivités Esperluette, mais rédigées différemment: Zadig Evoltaire et Michael, Jackson et moi.Or, désormais, c’est l’inverse qui va se produire. Grâce à […]

Laisser un commentaire