Gaming Week : la maman (Zelda) et la putain (Lara)

22/03/13 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , ,

Des boobs ! Des boobs ! des… hum, non, rien

La gameuse Mar_Lard (son peudo sur Twitter) s’était déjà faite remarquer en août dernier en incendiant copieusement un article du magazine Joystick consacré à la nouvelle Lara Croft. La pourfendeuse de machos bas du plafond vient de récidiver en signant un long article sur le sexisme chez les geeks, et dans les jeux vidéos. C’est long, bien documenté, ça tend un miroir implacable sur les discriminations et la bêtise ordinaire dont les femmes peuvent être victimes dans un milieu pas aussi tolérant que ce qu’il clame partout : c’est à lire absolument.

Une Cité de rêve ?

Du coup, le festival Geekopolis des 25 et 26 mai prochains va avoir fort à faire pour redorer le blason de la communauté. Au programme : culture japonaise traditionnelle et moderne, comics et science fiction, steampunk, médiéval fantastique, technologie, robotique et science tiendront le devant de la scène, au gré d’ateliers, dédicaces, stands, projections, expositions etc. Et donc, où sont les femmes ? Un rapide coup d’œil à la programmation permet de trouver une conférence  introduction à la culture otaku, organisée par l’OMNSH  et animée par Sophie Daste « Artiste et Doctorante en Théorie Expérimentation Arts Médias et Design (TEAMeD) à l’université de Paris 8 ». Heu… on va dire que l’honneur est sauf ? (Blague à part, la programmation s’annonce pléthorique).

#jeuxvideomonamour

Du neuf sur la tuerie de l’école élémentaire de Sandy Hook, le New York Daily News ayant révélé ces jours-ci que le tueur, Adam Lanza, avait établi un fichier Excel résumant les tueries similaires, avec le descriptif des personnes tuées et de quelles armes avaient été utilisées contre elles. Comme énormément de jeunes (et moins jeunes), Adam Lanza jouait aux jeux vidéo. Un policier cité dans l’article du New York Daily News franchit tranquillou le Rubicon qui s’impose (?) : “C’était l’œuvre d’un gamer, et il avait l’intention de mettre son nom au sommet de la liste. La police pense qu’il a choisi une école élémentaire car il devait penser qu’il y aurait moins de résistance et qu’il pourrait marquer plus de points.” Le policier ajoute que Lanza se serait suicidé pour ne pas « donner » ses points. Bon, les parents, on le souligne : il faut surveiller les galettes que rentrent vos gamins dans leurs consoles. Les journalistes et les analystes, on le souligne aussi : il faut changer de disque, il commence à être rayé…

Les sorties à venir

Bioshock Infinite sort le 26 mars. On a déjà dit la semaine dernière tout le bien qu’on en attendait.
L’extension de Final Fantasy XI, Explorateurs d’Adoulin, et Sly Cooper : Voleurs à Travers Le Temps pointeront le bout de leur nez le 27 mars.
Army of two, le cartel du diable prend son service le 28 mars et The Walking Dead : Survival Instinct (un shooter à la première personne qui promet de passer ou casser sans demi-mesure) flinguera le 29 mars.

Message personnel :

Lara, je t’aime. Épouse-moi.

Papalalalaaaaaa pa pa la

Pour terminer : cette vidéo a presque 4 ans, autant dire une éternité en âge lol internet. Mais comme un sage nous l’a dit une fois : « quand c’est bon, c’est jamais old ».

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

3 commentaires

    Johanna  | 22/03/13 à 12 h 02 min

  • L’article de Mar_Lard met vraiment le doigt sur le sexisme dans le milieu “geek” et on ne peut qu’être revoltée à la lecture de l’article…

    c’est bizarre, parce qu’on m’aurait demandé, j’aurais dit que les geeks sont moins machos (dans ma tête ils ont même peur des femmes)…étais je formatée par la société et du coup, est ce que je me voilais la face?

    quoi qu’il en soit, beaucoup de ce qu’on qualifie de “geek” en France est issue de la culture ou technologie japonais….Un pays d’un extrême machisme s’il en est…ceci explique peut être celà…

  • Holden  | 24/03/13 à 15 h 47 min

  • J’avais un peu le même sentiment sur la communauté geek, tout en ayant depuis longtemps retiré mon casque de chat sur le jeu en ligne, peu intéressé par les “conversations” à base de ‘tapettes’ et “j’baise ta mère”.

    Sur le parallèle avec la société japonaise, je suis moins convaincu. Le machisme est transculturel, aussi vieux que le monde. Il est simplement protéiforme. Dans le cas des geeks, d’autres principes tout aussi généraux entre en jeu : une communauté se définit aussi contre une autre communauté, et les oppressés d’hier deviennent souvent les oppresseurs d’aujourd’hui. On peut affiner avec cette idée que les “traumatisés” des cours de récré et introvertis sont pas les plus à l’aise avec les femmes. Ajoutes-y un univers très compétitif et un petit soupçon de pure immaturité aussi, car même si les hobbies geeks se sont démocratisés (moyenne d’âge des gamers a dépassé la trentaine) les petits morveux pré-pubères sont légion !

  • lola  | 26/03/13 à 16 h 49 min

  • @holden : tout à fait d’accord. La dimension virtuelle qu’offre le jeu vidéo leur donne le sentiment qu’ils peuvent tout faire sans rien craindre. Quoique de plus idéal pour s’adonner à ce qu’ils s’interdisent de faire dans la vraie vie ? C’est ainsi que fonctionne l’être humain. La différence est que certains savent à faire la part des choses et arrivent à rester corrects, et d’autres savent plus qui ils sont et se comportent comme des idiots, le pire c’est que ces derniers y prennent du plaisir quitte à gâcher celui des autres. Triste monde…

Laisser un commentaire