“7TH DRAGON” – “SHIN MEGAMI IV AP” – “STEINS ; GATE 0” : Aventures portables

23/12/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

7TH DRAGON III CODE : VFD

7th-dragon-iii-code-vfd-screenshot-4

Les apparences sont trompeuses. Derrière ce titre bizarroïde et, il faut l’avouer pas très commercial, se cache un RPG de premier ordre destiné aux gamers avertis possesseurs d’une 3ds. Cette fois, l’idée est de voyager dans le temps et de revivre via une simulation virtuelle ce moment où en 2020 un dragon avait éteint le monde… Difficile mais accrocheur, avec son système de combat au tour par tour à l’ancienne bigrement efficace, « 7th Dragon III Code : Vfd » vaut aussi bien par le design de son bestiaire que par la qualité des décors, à la fois flamboyants et sombres… Belle direction artistique qui, à l’image de « Pokemon Soleil », fait l’impasse sur la fonction 3D stéréoscopique. Dommage. Reste qu’avec son système de classe extrêmement poussé, les nombreuses combinaisons à étudier entre les membres de votre équipe et la durée de vie colossale, les amateurs du genre auraient tort de ne pas succomber. Les défauts minimes telles que le séquences vidéo impossibles à zapper ne gâchant en rien l’expérience. (Jeu testé sur new 3ds)

SHIN MEGAMI TENSEI IV APOCALYPSE

shin-megami-tensei-iv-apocalypse-screenshot-3

Autre sortie majeure dans le monde des J-RPG, « Shin Megami Tensei IV Apocalypse », est non pas un remake mais une suite directe du volet « IV », dont il reprend les bases du gameplay et l’univers post-apocalyptique. Destiné lui aussi aux joueurs hardcore, il ravira malgré tout les novices qui arriveront à en voir le bout au niveau de difficulté le plus bas… sans profiter de la richesse stratégique du jeu édité par Atlus. Immergé dans le Tokyo de 2038, votre mission sera de décider de l’avenir du monde en incarnant Hunter, anti-héros qui a pactisé avec un sbire diabolique pour revenir d’entre les morts. Résurrection qui n’est pas de tout repos vu l’ampleur du périple. Bien qu’articulé lui aussi sur le combat au tour par tour, « Apocalypse » accorde une grande importance à la collecte de démons, qu’on aura à cœur de faire évoluer en vue d’améliorer ses compétences. Le scénario, captivant et ses choix cruciaux, débouchant sur des fins différentes séduit surtout que l’ergonomie a été grandement amélioré par rapport à son prédécesseur. Bonne pioche. (Jeu testé sur New 3ds)

STEINS ; GATE 0

Jeu de niche parmi les jeux de niche, genre en tout cas particulier, le visual-novel a le vent en poupe en cette fin 2016. Des aventures narratives qui consistent majoritairement à une succession de dialogues qui défilent sur l’écran avec, de temps à autres, une réponse à donner à ses interlocuteurs. Passivité de rigueur donc, qui n’empêche pas certains titres de sortir clairement du lot, grâce à un univers extrêmement travaillé et une histoire qui prend aux tripes. Qualités que l’on retrouve dans ce « Steins ; gate 0 » qui fait désormais figure de référence dans le domaine. Les raisons ? L’univers dépeint, sombre, ténébreux, ne tombe pas dans le piège de la « Japoniaiserie » et accroche dès le premier coup d’œil. Les personnages – mention spéciale à Okabe – sont écrits avec justesse et brillent par leur complexité psychologique. Sans spoiler la manière de jouer avec les expériences temporelles réserve un bon lot de surprises, avec des twists que l’on ne voit pas forcément venir. A savourer pendant une trentaine d’heures… sur sa PS Vita, console portable trop délaissée mais in fine indispensable pour profiter de titres en marges des AAA. Une autre façon de jouer. (Jeu testé sur PS Vita)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire