“A KNIGHT’S QUEST” / “TRINE 4”

28/10/19 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , ,

A KNIGHT’S QUEST

Amateurs des anciens « Zelda 3D » qui faisaient les beaux jours de l’époque Nintendo 64 ? Sky9 Games a pensé à vous et propose « A Knight’s quest », un jeu de rôle action à l’atmosphère rétro… et qui en dépit de carences techniques et d’un classicisme à toute épreuve, se parcourt sourire aux lèvres.

Dans la peau de Rusty, un jeune aventurier plutôt maladroit, qui a pour mission de retrouver la trace de chevaliers pour faire fuir des forces malveillantes qu’il a réveillé sans le savoir, le gamer est plongé dans une quête faite de combats en temps réel et d’énigmes. On y retrouve des donjons, des pouvoirs à débloquer, indispensables pour avancer vers de nouvelles zones, de l’équipement à récupérer et une foule d’ennemis haut en couleurs. La formule connue, nous promène dans des contrées verdoyantes des étendues désertiques ou encore un temple abandonné. Une par une, les développeurs récitent leur gamme sans trop chercher à imposer leur patte. Heureusement, le level-design est sympathique, ce qui renforce l’intérêt.

D’un point de vue technique, le constat est mitigé. Les graphismes manquent de détail, la caméra se montre parfois capricieuse et la précision des sauts est à revoir… Tout le symbole d’un titre gentiment rétro qui réserve malgré tout de jolis moments grâce au caractère atypique de son personnage et au dynamisme dont il fait preuve. Certaines séquences étant bien pêchues (Jeu testé sur PS4 Pro)

TRINE 4 : THE NIGHTMARE PRINCE

Paru il y a dix ans, le premier « Trine » a immédiatement séduit les joueurs grâce à un mélange de plateforme et de réflexion savamment équilibré, enrobé d’une superbe réalisation en 2D. En toute logique, un second épisode suivit, puis un troisième qui a dérouté en raison de son passage bancal à la 3D. Ce nouvel opus se présente donc comme un retour aux sources, qui a défaut de surprendre ou d’innover brille par sa maîtrise.

On retrouve donc nos trois personnages : le magicien passé maître dans la lévitation ou la création d’objets, une voleuse qui se sert de son arc comme une arme ou une corde et un guerrier, combattant hors pair, capable de faire réfléchir la lumière lorsqu’il brandit son bouclier. En solo, il s’agit de switcher entre les trois héros pour se frayer un chemin semé d’embuches. A plusieurs, il faut coopérer… mais les énigmes se corsent suivant le nombre de participants. Une idée remarquable et bien exploitée tout comme l’apparition d’indices en cas de blocage.

Avec ses décors aux milles couleurs et ses environnements différents (forêt, manoir, marais, montagnes enneigées…) le gameplay n’est jamais redondant. L’histoire qui oblige le trio à aller sauver un prince tout en affrontant ses cauchemars vaut aussi le détour. Certes, ceux qui ont parcouru les deux premiers travaux de Frozenbyte seront en terrain connu, mais la qualité de l’ensemble et la rejouabilité (il y a toujours plusieurs solutions) sauront les séduire. (Jeu testé sur Nintendo Switch)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire