A LA CONQUÊTE DES ILES

07/04/19 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , ,

TROPICO 6

El Presidente est de retour ! L’un des plus célèbres dictateurs du jeu vidéo fait en effet à nouveau des siennes et vous demande, pour la sixième fois de venir lui prêter main forte dans la construction de son archipel. A mi-chemin entre le jeu de stratégie façon « Civilization » et le développement d’une ville comme « Sim City » ou « Cities Skylines », l’œuvre éditée par Kalypso Media trouve son identité grâce à son ton irrévérencieux, totalement décalé.

Les habitués seront cependant en terrain connu. L’heure n’est pas vraiment à l’innovation… Choix qui contraste avec la soif de grandeur du barbu… A noter qu’on peut désormais changer l’apparence de ce dirigeant pour, par exemple, placer une femme à la tête de sa nation, qu’il faut faire prospérer. On se retrouve alors devant un jeu de gestion classique mais efficace. On crée des habitations, des zones industrielles, des routes…. Tout en veillant au bien être social de ces concitoyens. Rester cohérent est primordial pour arriver à ses fins. Mais attention, il faut aussi veiller à la politique extérieure… en faisant par exemple quelques raids pour récupérer des ressources. L’illicite paie… mais gare au retour de bâtons.

« Tropico 6 » est plaisant. Il est coloré et l’interface est intuitive, même si un temps d’adaptation est nécessaire. Logique vu le nombre d’options. Il n’est certes pas devant le titre le plus profond du genre, mais le dosage entre réflexion et amusement le place comme le candidat idéal pour ceux qui veulent s’initier au genre. Question durée de vie, les développeurs de Limbic Entertainment ont intégré des missions en plus du mode bac à sable pour créer les îles de ses rêves… A chacun sa manière de jouer, donc… même si la franchise gagnerait à oser davantage pour être à la hauteur de l’ambition de son chef d’état ! (Jeu testé sur PC)

ONE PIECE WORLD SEEKER

En compagnie de « Naruto », « One Piece » est sans aucun doute le manga le plus populaire des années 2000. Colorées et musclées, Les aventures de Luffy le pirate et de ses amis ont en effet tout pour nous tenir en haleine. Ce n’est donc pas un hasard si Bandai Namco réalise différents portages sur nos consoles, qui du Muso au Beat’em all abattent la carte de la variété. Le dernier opus « World Seeker » s’essaie à l’open world. Inutile de le cacher, le jeu n’a pas l’envergure d’un « Assassin’s Creed » mais possède derrière son classicisme, nombre d’arguments pour séduire les joueurs.

Dans la tradition du dessin animé, les graphismes accrochent l’œil. On reste fidèle à l’œuvre de Eiichirō Oda en ayant la surprise de débarquer sur une île… inédite où sont retenus les prisonniers. Ce lieu va devenir le terrain privilégié de Luffy. Le garçon va s’en donner à cœur joie pour remplir différentes missions musclées. Sans surprise les combats sont au cœur du gameplay. Selon les ennemis rencontrés, notre héros peut se mettre en position offensive ou défensive. Le panel de coups change en circonstance. Une idée empruntée à « Yakuza » qui apporte un brin de technicité. Attention… n’allez pas croire que ces fights sont une partie de plaisir ! Les soldats ou pirates adverses déboulent souvent en masse… et n’hésitent pas à tirer à distance. S’approcher d’eux n’est pas une mince affaire, surtout quand la caméra devient capricieuse. Heureusement, l’ado au chapeau de paille peut toujours allonger ses membres. Utile aussi pour gravir quelques tours avant d’abattre des snipers.

Arbre de compétences, jauges d’amitiés à remplir en remplissant des tâches annexes, joutes dynamiques… ce « World Seeker » assure l’essentiel… Il pêche toutefois dans son manque de folie et dans son level-design plutôt sommaire. On progresse donc sourire aux lèvres, sans ennui mais aussi sans magie en regrettant que certaines séquences ne marquent pas plus les esprits. La mise en scène sage et les prises de risques minimes finissent de classer « One Piece » comme un jeu propre, mais qui ne marque pas son temps. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire