AO TENNIS 2

13/01/20 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

Les jeux de Tennis sont devenus rares et l’ombre de « Top Spin » plane toujours sur les nouveaux venus, qui essaient à leur tour de retranscrire au mieux les affrontements entre Nadal, Djokovic et Federer. Disposant de la licence officielle de l’Open d’Australie (AO fait référence à Australian Open) « AO Tennis » avait fait les frais de la comparaison début 2018… avant de redresser la barre grâce à de nouvelles mises à jour. Aujourd’hui les développeurs reviennent avec un second opus, corrigeant nombre d’erreurs de son prédécesseur pour séduire tous les amateurs de ce sport.

Une des principales forces du titre est d’être entièrement paramétrable. De la vitesse de la balle sur chaque surface à un créateur hyper complet qui permet d’insérer dans le jeu des joueurs, des complexes sportifs et des tenues, l’expérience est à la carte. Le fait de pouvoir peaufiner les stars grâce à un éditeur hyper complet sur PC… puis de les partager en ligne est un plus non négligeable. A vous donc, les tournois en compagnie de Borg, Lendl, Edberg, Becker… Une manière bigrement intelligente de contourner les problèmes de licences, souvent couteuses.

Sur le court, la simulation prime sur l’Arcade. En plus des coups classiques (lob, slice, amorti…), on retrouve une jauge qu’il est indispensable de maitriser pour remporter la victoire. Celle-ci passe du rouge à l’orange puis au vert… avant de repartir en sens inverse. Selon le positionnement de son joueur, le timing change aussi grandement. Et forcément, plus on s’éloigne du vert, plus votre protégé a des chances de mettre la balle hors du terrain. Simple à comprendre, la mécanique nécessite plusieurs heures avant d’être maitrisée. Les débuts peuvent donc être frustrants…Ceux qui préfèrent l’accessibilité d’un « Mario Tennis » passeront par contre leur chemin.

Au rayon des modes de jeu, difficile là encore de faire plus complet. Les matchs simples ou en doubles sont au rendez-vous… tout comme les scénarios, que l’on peut, là encore, imaginer avant d’en faire part à la communauté. De quoi renverser le cours de l’histoire ! Le mode carrière fait fort avec la possibilité d’incarner son propre joueur ou une vedette de la raquette. Après avoir défini le nombre de sets, la force de l’IA puis cocher les dates des tournois sur son calendrier, place à la conquête du classement ATP. Mais attention, il faut aussi gérer quelques aspects annexes comme la fatigue, le caractère de notre tennisman ou les conférences de presse ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire