“ARK : SURVIVAL” – “SHADOW TACTICS” – DEAD RISING 4 : Survie, Infiltration, Baston

24/12/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

ARK SURVIVAL EVOLVED

ps4-ark-screen-1

Mieux vaut tard que jamais… Entré dans les us et coutumes sur PC, les Early Access débarquent enfin sur consoles. Une manière pour les joueurs de tester en avant-première et souvent à prix un chouia plus réduit des jeux encore en développement (et d’obtenir cela va de soi la release finale lors de sa sortie). « Ark Survival Evolved » entre dans cette catégorie… et séduit déjà par sa finition et son côté chronophage. A première vue, le jeu semble lorgner du côté de « Turok » ou de « Jurassic Park » : on est plongé sur une île hostile peuplée de dinosaures. Cependant, l’heure n’est pas vraiment à l’action, mais à la survie. En plus des bestioles et des autres humains avec lesquels s’allier ou à affronter – le jeu est entièrement multijoueur-, il faut faire face à la fatigue, la faim et autres dépendances humaines. Fort heureusement, le système de crafting, extrêmement utile pour améliorer son équipement et la possibilité de construire son habitat vous permettront, avec de la persévérance, de dompter ce milieu hostile. Sans compter que les développeurs assurent un suivi régulier de leur bébé, dont la version définitive verra le jour au printemps. (Early Access testé sur PS4 Pro)

SHADOW TACTICS : BLADES OF THE SHOGUN

08_monastery_00_fullhd

On ne l’attendait pas forcément, on ne l’a pas réellement vu arriver, mais en toute discrétion, comme les ninjas que vous incarnez, « Shadow Tactics : Baldes of the Shogun » est mortel. Une perle de jeu d’infiltration où les heures défilent à grande vitesse. Vos missions se déroulent dans un Japon du XVIIe au cachet poétique, version couleurs chatoyantes. Case par case, au milieu des châteaux et des collines, parfaitement modélisés, on déplace ses cinq protégés dans l’espoir d’atteindre son objectif… et surtout sans se faire repérer sous peine que l’ennemi donne l’alerte. Alors on est forcé de réfléchir, à comment détourner l’attention de ce garde qui fait le guet, comment tuer celui qui ne réagit pas à vos ruses… Les stratégies sont nombreuses et une bonne étude du terrain – ainsi que pas mal de game over – sont nécessaires avant d’en voir le bout. Jeu à l’ancienne, mature et parfaitement taillé pour le PC, le titre des allemands de Mimimi productions et édité par Daedalic trouve son aura dans la gestion de ces assassins de l’ombre, dont les particularités associées forment une réelle complémentarité. Du grand et du beau travail, hautement recommandable, y compris pour les novices, qui trouveront leur compte au niveau de difficulté le plus bas, avant de monter le curseur une fois le concept maitrisé. (Jeu testé sur PC i7 6700k, Carte Graphique Ge Force 1070, 16 Go de Ram)

DEAD RISING 4

frankwest_andevos

Frank West est de retour… et personne ne s’en plaindra ! Héros originel et original de la saga zombiesque orientée action de Capcom, le reporter-photographe s’était en effet montré plutôt discret ces derniers temps, laissant la place à d’autres héros moins charismatiques sur les volumes 2 et 3. A nouveau sous le feu des projecteurs lors d’un épisode canonique, exclusif à la Xbox One, l’homme se montre encore plus redoutable que par le passé. Au programme quelques enquêtes sur fond d’expériences scientifiques sur les morts-vivants (les pauvres…) mais surtout de la baston, de la baston et encore de la baston. En découle un beat’em all d’une quinzaine d’heures où il fait bon occire ces walkers qui se déplacent en masse sur l’écran. Vraiment spectaculaire, contrairement à certaines textures, pas à la hauteur de la dernière console de Microsoft. Défouloir sans prise de tête, idéal pour évacuer le stress accumulé pendant une dure journée, « Dead Rising 4 » comble son principe répétitif, inhérent au genre, par un humour série Z totalement assumé. Mieux, les développeurs regorgent d’imagination dans l’utilisation des armes, que l’on peut combiner afin d’être encore plus meurtrier. Le système d’amélioration de compétence est par contre plutôt classique mais a le mérite d’exister… tout comme un mode coop présenté en annexe de l’aventure principale. (Jeu testé sur Xbox One S)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

1 commentaire

    Paul  | 27/12/16 à 13 h 11 min

  • Merci pour l’article détaillé et les photos. Agréable lecture.

    Je vais le tenter une fois :)

Laisser un commentaire