“ARMS” : Action et extension

03/07/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

Grâce à « Splatoon » Nintendo avait démocratisé à tous les affrontements shoots multi-joueurs. Et en attendant le second épisode, prévu à la fin du mois, la console hybride accueille « Arms »… un jeu de baston taillé pour l’E Sport… et aussi pour le grand public. Un tour de force rendu possible grâce à un gameplay quasi-parfait et une violence mise en retrait.

« Arms » se différencie nettement de la concurrence. S’il s’agit toujours de VS fighting 3D, la caméra est placée dos à votre avatar. Et comme son nom anglais le suggère, toutes les frappes s’exécutent avec des bras… extensibles ! Concept qui favorise le combat à distance. Ainsi, on note un délai entre le moment où l’on déclenche sa frappe et celui où son adversaire est touché. Bien vu et stratégique.

Toujours avide de proposer de nouvelles manières de jouer, Nintendo ne déroge pas à la régle avec son nouveau bébé. Et si on peut utiliser les contrôles classiques au pad, pratique dans les transports, l’utilisation d’un joycon dans chaque main est bigrement recommandée. La reconnaissance de mouvements est précise et après quelques rounds on arrive à enchaîner les crochets enroulés à la gueule de son opposant. Sauts, déplacements latéraux en guise d’esquives et choppes sont aussi de la partie et renforcent l’immersion.

Dans un soucis d’équilibre et pour éviter d’éventuels doublons, le roster se limite à une dizaine de personnages. Heureusement tous font l’objet d’un design hyper soigné et brillent par leurs capacités respectives. Il ne serait donc pas surprenant de voir Spring Man armé de son masque multicolore, Ribongirl et son ruban ou Kid Cobra aux mouvements dignes d’un serpent, squatter à l’avenir d’autres licences de la firme de Kyoto.

Question modes de jeu, « Arms » va aussi à l’essentiel. En solo, il faut se contenter d’un tournoi à faire et à refaire en compagnie de tous les protagonistes en augmentant chaque fois la difficulté. Au fil des victoires on accumule une précieuse monnaie indispensable pour participer à un mini jeux bonus où l’on débloque des gants spéciaux. Cet entrainement exécuté, direction le online, stable et donc prévu pour installer le jeu sur la durée. En résulte une exclusivité extrêmement fun qui a tous les arguments pour être à côté de « Zelda » un ambassadeur de la Switch. (Jeu testé sur Nintendo Switch)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire