“A.C : EZIO COLLECTION” – “D.S 3 : ASHES OF ARIANDEL” : Hits à (re)vivre

23/12/16 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

ASSASSIN’S CREED : THE EZIO COLLECTION

acec_screenshot_01_pr_161117_3pm_cet_1479377093

Pas de nouvel « Assassin’s Creed » cette année sur PS4 ? Qu’à cela ne tienne, Ubisoft fait coup double avec la sortie d’un film dédié à sa saga fétiche au cinoche et donc le remake en full HD – voire 4K si on est équipé d’une PS4 Pro – de la trilogie vécue par Ezio Auditore da Firenze. Autant dire de quoi s’occuper plusieurs dizaines d’heures… Et si le portage n’est pas aussi concluant que celui opéré sur « Call Of Duty Modern Warfare » ou « Uncharted Collection », et qu’on se gardera de conseiller l’opus à ceux qui avaient vécu ces aventures sur PS3, les autres auraient tort de ne pas y gouter. Classé parmi les meilleurs opus « AC II » envoute par son rythme et sa reconstitution de l’Italie du XVe siècle, alors sous le joug des Borgia. Légèrement moins concluantes ses suites ont le mérite d’éclaircir quelques mystères autour de l’univers dépeint, de brouiller l’espace-temps et d’y aller sur les « Révélations », jusqu’à vous faire à nouveau incarner le fameux Altair, charismatique héros de l’épisode originel. Le fait de pouvoir appeler à tout moment sa confrérie d’assassins – d’où le nom Brotherhood – ou de les envoyer exécuter des missions aux quatre coins du monde diversifie encore plus le gameplay. Des classiques, agrémentés pour l’occasion de l’ensemble des DLC disponibles, mais amputés des modes multi-joueurs, pourtant réussis.

DARK SOULS 3 : ASHES OF ARIANDEL

Considéré par beaucoup de gamers – et il est difficile de les contredire – comme le jeu de l’année, « Dark Souls 3 » marque non seulement la fin d’une trilogie culte mais aussi l’aboutissement du concept imaginé par Hidetaka Miyazaki. Une aventure extrêmement punitive où chaque erreur d’appréciation, une trop grande confiance en soi ou simplement une petite précipitation conduit irrémédiablement à votre perte… avec l’obligation d’arriver à minima au lieu de votre dernière mort pour récupérer son expérience durement acquise. Level-design aux petits oignons, boss mémorables, zones cachées… poussent à repousser ses limites. Premier des deux DLC disponibles, « Ashes of Ariandel » vous plonge cette fois au cœur d’une cité enneigée lors d’une poignée d’heures où vous devrez faire face à des ennemis encore plus retors… Le jeu en vaut la chandelle puisque vous serez récompensé par des armes précieuses inédites. On conseillera donc de s’y attaquer qu’une fois le premier run achevé… En s’amusant en attendant sur le nouveau mode multijoueur compétitif, une première dans la série des « Dark ». Une nouvelle dose de fraîcheur qui dope de surcroit la durée de vie de ce hit en puissance. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire