ASTRO BOT : RESCUE MISSION / ZOE 2ND RUNNER – MARS

05/11/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , , ,

Elle a beau être inégale, la ludothèque du PSVR n’en demeure pas moins impressionnante, avec une foule de titres qui l’enrichissent chaque semaine. Dur de s’y retrouver… Et de tomber sur les pépites capables de vous scotcher le casque à la tête durant des heures. Pour gagner du temps, tapez simplement « Asro Bot » dans la recherche du PS Store… et vous tomberez sur un must -have qui justifie à lui seul l’accessoire cher à Sony. Quant aux nostalgiques, ils se plongeront dans « Zone Of the Enders 2 », en préférant le gameplay classique.

Là où on pensait, en 2016, lors du lancement du produit, qu’il serait idéal pour doper l’intérêt des jeux en vue subjective ou les simulations de courses, les contraintes techniques ou le motion sickness (effet de nausée) ont freiné les ardeurs. L’expérience demeure cependant probante sur des jeux comme « Resident Evil 7 », « Farpoint » et « WipeOut ». Cependant c’est dans des aventures plus traditionnelles que le PSVR a su tirer son épingle du jeu. Le meilleur exemple reste « Moss » ou les tribulations d’une petite souris dans un fabuleux livre d’images, dans lequel on se plonge volontiers. « Astro bot : Rescue Mission » propose une expérience de ce calibre. Le petit robot, qui servait de mascotte aux démos fournies dans le package original est désormais le héros d’une mission spatiale où il doit sauver ses amis, retenus prisonniers sur différentes planètes. Le prétexte à de la plateforme pure et dure avec un peu d’action en prime. Jouant sur la verticalité et la profondeur, chaque niveau regorge de secrets. On est constamment séduit par les nouvelles capacités et le héros, doté de propulseurs pour flotter quelques instants. Dépaysant et frais, ce petit hit donne aussi l’impression de vertige et est extrêmement amusant tout au long du parcours ponctué de boss gigantesques. Une excellente pioche pour s’initier à la VR… et même davantage avec des défis qui mettront les nerfs à l’épreuve.

Le nom de Hideo Kojima est éternellement associé à Metal Gear. Pourtant le développeur japonais est à l’origine d’une autre série : « Zone of the enders ». Du shoot 3D efficace… dont le second volet, sorti à l’origine en 2003 sur PS2 revient sur la forme d’un remaster, avec à la clé une option VR qui renforce l’immersion. En jouabilité classique derrière son écran on se retrouve devant un shoot à la 3e personne hyper nerveux. A bord de son robot, votre pilote Dingo enchaîne les figures, use, abuse du dash avec une dextérité remarquable. Cette rapidité d’exécution face aux hordes d’ennemis débouche sur des parties arcade du plus bel effet. L’histoire, qui met notre héros face à son mentor est racontée par des cut-scènes animées. Le rendu 4K donne un petit coup de fouet aux graphismes et comme la fluidité est exemplaire, le fun est présent. En VR, le résultat est atypique, la vitesse de rotation donne parfois le tournis. Pas simple dans un premier temps de garder ses repères ou d’enchaîner les high-scores. Reste que la plongée dans cet univers de science-fiction, avec des décors grandiloquents en jette et poussera les fans à dompter cette vue à la première personne in fine moins ergonomique pour dompter « Zoe ». (Jeux testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire