CALL OF CTHULHU

26/11/18 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , , ,

Si l’on ne compte plus les adaptations de films en jeu vidéo (et inversement), les œuvres littéraires portées sur nos consoles sont beaucoup plus rares… Surtout si l’exercice essaie d’impliquer le joueur autrement que par le biais de la narration, en lui proposant de solides séquences de gameplay. Bien qu’imparfait, « Call of Cthulhu » s’aventure sur ce terrain et dégage une atmosphère prenante propre à séduire nombre de gamers.

Ne nous y trompons pas, l’histoire reste au cœur de cette proposition déjà portée en jeu de plateau. Quoi de plus normal quand on s’attaque à l’univers du maître Lovecraft ? Dans « Call of Cthulhu » on incarne Edward Pierce, un détective privé menant une enquête sordide sur une île inquiétante. Lentement mais surement, l’homme doit lutter pour ne pas sombrer dans la folie tout en affrontant des forces occultes voire surnaturelles. Une intrigue où Pad en main, on a toutefois la possibilité d’opérer de nombreux choix. Leur impact reste cependant en retrait par rapport aux attentes. Sans doute le prix à payer pour que l’ensemble garde un minimum de cohérence.

L’aventure se parcourt en vue subjective. Attention, ici pas de combat bourrin façon « Evil Within », mais une ambiance horrifique prenante qui vous transporte de chapitres en chapitres dans un hôpital psychiatrique ou les bas fond d’un manoir. En plus de récolter différents indices, il est nécessaire de reconstituer plusieurs scènes clés pour savoir le fin mot de l’affaire. On dispose aussi d’un arbre de talents. Savoirs qui permettent par exemple d’orienter les conversations ou de réaliser des autopsies plus poussées. Enfin l’infiltration joue un rôle prépondérant. C’est varié et il est difficile de lâcher son pad même si on déplorera une structure trop linéaire ainsi que des retours aux checkpoints « à l’ancienne », tranchant avec des productions modernes.

Avec l’action RPG « Vampyr » et l’héritier des point and click « The Council » (également développé par Cyanide), « Call Of Cthulhu” clôt une trilogie de l’horreur chapeautée par Focus Home Interactive. Des titres qui s’adressent aux amateurs de polars fantastiques, où la morale et les certitudes sont sans cesse remises en question. Et si l’aspect graphique est en deca des AAA, il est rattrapé par une direction artistique soignée, propre à provoquer son lot de sueurs froides. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire