CAPCOM BEAT’EM UP BUNDLE

26/09/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

Dans un souci patrimonial… ou de recyclage (au choix), Capcom entre deux blockbusters dantesques a pris pour habitude de sortir des compils de ses anciens hits. Les Disney 8 bits (à quand ceux de l’ère 16 bits, mémorables), « Street Fighter » ou encore les « Resident Evil » ont donc tous eu droit à des portages PS4. Derniers en date les beat’em up des salles d’arcade. Sept d’entre eux sont donc réunis dans un Bundle cohérent, échangé contre une vingtaine d’euros l’ensemble. Rapport quantité / prix quasi imbattable.

Les premiers exploits de Guy et Hagar dans « Final Fight », sorti en 1987, font office de référence et intègrent ce gameplay à deux boutons : saut et frappe, qui selon la direction ou l’ordre d’appui débouche sur des coups différents. Entouré d’une horde de loubards, mieux vaut maîtriser le concept : ce jeu comme les cinq autres, est assez ardu. On peut heureusement régler la difficulté, avoir des vies infinies et se faire aider de partenaires (de 2 à 4 joueurs selon le titre choisi). Au rayon des options on note l’intégration de l’online et le choix des bandes qui viendront se poser aux côtés de l’écran 4/3, fidèle à l’esprit d’arcade originel. Le fait de sauvegarder à la volée est appréciable, comme la présence des galeries de croquis. En revanche, aucun lifting graphique n’est à signaler et tout est en anglais. Pas si grave vu que l’essentiel se résume à avancer en 2D de gauche à droite en bastonnant, bastonnant et bastonnant.

Bien qu’étalé sur près de dix ans – le plus récent « Battle circuit » date de 1997 – on ne note pas des changements majeurs en termes de graphismes. Les univers heureusement varient. Passons sur ce dernier qui prend place dans un futur… il est sans doute le plus brouillon de la série. En revanche, « The King of Dragons » est un petit bijou d’héroic fantasy, où l’on contrôle chevalier, mage et autres archers. Avec sa montée de niveaux, on se retrouve face à un ancêtre de « Dragon’s crown ». S’y replonger est un plaisir.

Très populaire « Captain Commando » est fluide et va à l’essentiel grâce à son héros charismatique souvent vu comme la mascotte de la boîte. Le level-design est efficace et l’univers assez cohérent. On note aussi une animation fluide qui donne de l’impact à chaque coup. « Knights of the round » vous invite à incarner Lancelot, Arthur ou Perceval. Esprit chevaleresque pour un jeu rapide… pas mémorable mais qui se parcourt sans ennui. Changement de décor pour « Warriors of fate » : l’action prend place lors de la guerre des trois royaumes, comme un certain » Dynasty Warriors ». A noter qu’on peut ici grimper à cheval pour charger ses adversaires. Last but not least « Armored Warriors » est une vraie surprise. On y incarne des puissants robots / méchas ! Les niveaux se renouvellent avec certains passages en time attack, pour un résultat aussi rapide que nerveux. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire