C’est bon, la honte : l’amour est dans le pré

17/02/10 par  |  publié dans : Médias, TV | Tags : ,

J’ai honte.

Le 14 janvier dernier, 2 518 000 français sont scotchés devant leur téléviseur pour le premier épisode de la saison 5 de L’amour est dans le pré. Un pot de Nutella dans la main droite, la télécommande dans la gauche, rien ne peut me faire tourner la tête.

Cette année, Karine La Marchand devient la présentatrice officielle du programme, succédant à Véronique Mounier et Alessandra Sublet. Et Karine, elle, elle n’a pas honte. Doudoune violette avec écharpe assortie, on frise le suicide vestimentaire.

Elle dresse tour à tour le portrait de chaque candidat, 12 au total. Rappelons le, tout au long des émissions, les participants vont tenter de trouver la perle rare, une personne prête à adopter leurs modes de vie, avec qui partager de bons moments. Après lecture des courriers que leurs prétendants/es ont envoyés à la production, une série de rendez-vous leur permettra d’affiner leur quête et, enfin, de faire leur choix. Mais pour l’instant, c’est avec Karine qu’ils ont rendez-vous. Avec tact, elle pose ensuite différentes questions aux participants. Il me semble que Karine avait plus de finesse dans son émission Les maternelles le matin sur la 5. Les gens paraissent toujours plus intelligents sur la 5. En partie parce que personne ne la regarde.

M6 joue la carte de la sensibilité, tantôt les mamans cherchent l’amour, tantôt ce sont les agriculteurs et leurs homologues féminins. Et comme je suis une amoureuse de l’amour, je craque sur ces 12 cœurs à prendre. Il faut dire que la chaîne sait jouer avec nos petits cœurs tout tendres. Des animaux en tout genre, petites brebis égarées. Pour rajouter un peu de panache aux épris de nature, cette cinquième saison voit l’arrivée de Sylvie, éleveuse de chevaux. Il faut dire que l’accouplement d’un porc et d’une truie durant la saison 4, filmé lors d’un rendez vous amoureux à la ferme, avait fait grimper l’audience, décrochant une place de choix dans le Zapping. Pour les autres, on ne change pas les recettes qui font succès, on retrouve les traditionnels corps de métiers.

TMC pense faire de la concurrence. Si la quête de l’âme sœur est un sujet à la mode, l’émission Moundir l’aventurier de l’amour fait peur à voir. Adieu paysages somptueux de la France rurale, bienvenue à Miami. On ne sait pas vraiment ce qu’est venu chercher l’ex participant de Koh-Lanta, peut être de la notoriété… C’est vrai que les audiences de TMC sont tellement élevées, 0.410 millions de téléspectateurs pour le premier épisode. Les bimbos à airbag renforcés déambulent en toute vulgarité. Cette fois c’est sûr, le ridicule ne tue pas.

Dernière cuillère de Nutella, tous les candidats se sont présentés, avec un franc parler parfois maladroit, dans des mises en scène plus que clichées. Les agriculteurs de L’amour est dans le pré, sont loin des caricatures bacheloresques, c’est pour ça qu’on les aime. Même si l’authenticité est retravaillée, et les histoires romancées, rien de tel qu’un peu de niaiserie. Comme toujours, personne ne regarde. C’est bien connu : c’est la honte.

C’est bon, la honte…

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Pas de commentaire

    Dolly  | 17/02/10 à 13 h 25 min

  • J aime pas Karine Marchand !! elle est encore plus tarte que cette émmission que je kiffe !!

Laisser un commentaire