C’EST DANS L’AIR !

24/07/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

SKY NOON

Propulsé par un certain « Smash » bros, le genre Brawler s’installe durablement parmi les variantes de jeu de combat les plus plébiscitées des gamers. Plutôt que de mettre K.O ses adversaires, l’idée est de l’éjecter d’une arène, le plus souvent en faisant baisser sa défense, avant de lui porter un coup fatal. Développé par Lunar Rooster, « Sky Noon » reprend ce concept et l’adapte à la sauce western et FPS, pour un résultat pétaradant. Exclusivement réservée au multijoueur compétitif, la proposition mise sur son esprit fendard. Les cartes au design canyon façon conquête de l’Ouest sont savamment pensées. Elles jouent sur la verticalité, multiplient les petits îlots volants, les cavernes, sans oublier d’inclure certains éléments tels des chariots. On peut donc soit privilégier la mobilité, une approche bourrine ou au contraire se planquer en attendant que l’orage passe. Car dans « Sky Noon » tout va vite, très vite et la dextérité est mise à rude épreuve. Heureusement l’arsenal est bien pensé, avec ces flingues à air comprimé qui font valser l’adversaire et ce grappin utile quand il faut prendre de la distance à s’accrochant à un rebord. Une sucrerie sympathique et originale, donc. (Jeu testé sur PC)

AIR HEART – TALES OF BROKEN WINGS

« Air Heart » est nous invite à aller pêcher des poissons et même une baleine en haut des cieux ! Forcément, avec un tel pitch le jeu est atypique. Pour parvenir à ses fins on se retrouve devant un mélange de twin-stick shooter et de rogue-like. Tout commence depuis son garage où on fait décoller son avion. Vient ensuite une phase d’action où l’on tente de dégommer des ennemis avec son arsenal et d’arracher différents matériaux sur des bases ennemies. Sans oublier de récupérer les poissons. En cas de réussite, on monte au niveau supérieur… avant de devoir retourner rapidement sur sa base lorsque la barre de vie est au plus bas. Reste alors à dépenser le loot durement glané pour améliorer sa résistance, sa force de frappe ou simplement créer différents bonus. Seul hic, des échecs répétés font perdre une partie du gain. Ce qui complique l’affaire. Au fil du temps, on devient donc de plus en plus puissant et on peut espérer atteindre les couches supérieures. La progression est assez lente, les combats manquent parfois de peps mais l’envie de viser toujours plus haut ou d’essayer une nouvelle mitraillette fait de « Air heart » un jeu addictif. Pas révolutionnaire, mais divertissant (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire