“CHILDREN OF MORTA” / “FROSTPUNK”

28/10/19 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , ,

CHILDREN OF MORTA

Les développeurs de Dead mage nous invitent à découvrir une proposition singulière. Entre le hack’n slah façon « Diablo » et le Rogue-Like type « Dead cells », « Children of Morta » ne choisit pas mais trouve le bon équilibre entre les deux formules, en grande partie grâce à une action bien nerveuse… et une narration maitrisée qui nous demande de partir à l’aventure en compagnie des différents membres d’une famille. Mais attention ! Sauver le monde corrompu en gravissant le Mont Morta n’est pas de tout repos.

Racontée via une voix off, l’histoire mérite donc le détour… tout comme le parti pris graphique, du pixel-art et une vue en plongée qui ont réellement de la classe. Les jeux de lumières sont réussis et le gameplay aussi simple qu’efficace. Entre les différents archétypes à maitriser pour la jouer selon ses goûts, (père, mère, enfants ont des spécificités propres), des compétences à débloquer et donc genre oblige des atouts qui s’envolent lors de chaque échec, le concept huilé marche à plein régime. Le bestiaire a lui aussi le mérite de se renouveler et le challenge est bien dosé. En cas de besoin, un mode coop est aussi de la partie. En toute logique, il est plus agréable d’aller occire les hordes de monstres qui débarquent des quatre coins de l’écran avec un ami.

De retour au bercail, en plus de voir la vie reprendre son cours, on a la possibilité de dépenser son argent gagné à la sueur de ses lames pour améliorer les statistiques de l’ensemble du groupe. On en apprend plus aussi sur cet univers dense. Cohérent et porté par un esprit que n’aurait pas renié Tim Burton, « Children of Morta » s’impose donc comme une belle surprise de la scène indé. (Jeu testé sur PS4 Pro)

FROSTPUNK

S’ils officient seulement en tant qu’éditeur sur « Children of Morta », les polonais de 11 bit studios, qui avaient déjà signé l’étonnant « This War of Mine » sur la survie en temps de guerre, poursuivent leur incursion dans des titres matures, imprégnés d’un vrai propos. En effet, leur nouvelle proposition « Frostpunk », désormais disponible sur console, vous place aux commandes d’un groupe de 80 individus, des rescapés forcés de composer avec un environnement glacial.

L’occasion de développer un jeu de stratégie en temps réel, où chaque action a des conséquences. En tant que chef de cette tribu, on doit veiller au bien être des habitants en n’oubliant pas de leur assigner différentes tâches. Travailleurs, ingénieurs… et même enfants peuvent être sollicités pour rebâtir la civilisation. Un livre de loi permet de prendre les mesures, mais encore faut il faire attention à la gronde générale, menaçante en cas de prise d’initiative immorale.

Assez sobre dans son approche, « Frostpunk » nécessite un temps d’adaptation. Relier les bâtiments entre eux et gérer le flux de données est à réserver aux amateurs du genre qui ont envie de s’investir sur le long terme pour découvrir toutes les subtilités. En plus d’un mode histoire, on note aussi quelques défis pour augmenter la durée de vie. Quant à l’ergonomie si elle reste moins intuitive au Dualshock comparé au combo Clavier / souris des PC, il faut saluer le travail effectué sur ce portage d’un jeu aussi exigeant que prenant, une fois les mécaniques assimilées. (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire