COURSES TOUT-TERRAIN

24/07/18 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , , , ,

WRECKFEST

Vous aimez la tôle froissée ? L’esprit de l’illustre « Destruction Derby » sur PSOne vous manque ? Cela tombe bien les finlandais de Bugbear, à qui l’on doit des épisodes de « Ridge Racer » et les trois premiers « FlatOut » sortent enfin leur « Wreckfest » de l’accès anticipé dans lequel il sommeillait depuis trop longtemps. Et bonne surprise, le résultat est à la hauteur des espérances, surtout si on possède un PC digne de ce nom, avec la carte graphique qui va avec.

Pas de fioriture ici, on va directement à l’essentiel et on n’oublie rien. Des voitures à débloquer et à optimiser, des circuits terreux, des arènes de démolitions, plusieurs modes de jeux tels des éliminations, des courses simples contre 23 autres bolides, la possibilité de rendre la monnaie de sa pièce au rival qui aura rayé votre bécane…. Sur des pistes assez étroites, souvent cabossées, le peloton joue des coudes… On en redemande tant c’est nerveux et bien réalisé.

En solo, la carrière accroche avec une succession d’épreuves qui vont crescendo. L’occasion de faire le tour du propriétaire, d’essayer les variantes avant d’aller se frotter en online où on s’en doute la compétition fait rage. Réalisé avec soin – il n’y a qu’à voir les déformations des véhicules -, plutôt inspiré dans ces tracés, ce « Wreckfest » s’inscrit dans la lignée des grands jeux d’arcade. Du fun en perspective uniquement pour les PCistes donc…. En attendant une version console, prévue en fin d’année. Vivement. (Jeu testé sur PC)

ALL-STAR FRUIT RACING

S’attaquer à Mario Kart est un pari perdu d’avance. Beaucoup s’y sont essayés, mais aucun finalement, de « Street Racer » sur Snes à « Little Big Planet Karting » sur PS3 n’aura su s’élever à la hauteur du mastodonte de Nintendo. Presque normalement donc le nouvel entrant : « All-Star Fruit Racing » rentre également dans le rang. Dommage certes… Mais pour le possesseur de PS4 qui n’a pas de Switch, la proposition peut être intéressante pour peu de n’être pas trop regardant.

Car le jeu édité par PQube ne manque pas d’idées. A commencer par son casting, essentiellement féminin et comme l’indique le titre, la présence de fruits que l’on récolte pendant les courses… dont la particularité est d’octroyer des pouvoirs. Jusqu’ici rien de novateur ? Erreur ! Le fait de stocker jusqu’à 4 jus et de combiner les possibilités apporte un côté stratégique. Sans compter que chaque personnage possède une botte secrète, disponible, une fois toutes les jauges remplies. Seul hic, ces coups spéciaux manquent de clarté et on a du mal à assimiler quelle action va déclencher un boost ou au contraire une attaque. La seconde innovation consiste à un bouton de dérapage, différent du freinage. Au plus on l’utilise dans une courbe, au plus votre véhicule aura un petit bonus de rapidité.

Des bonnes idées, à la hauteur des regrets. La direction artistique est colorée mais sans grande personnalité, comme les circuits et les fameux pilotes. Idem en ce qui concerne la carrière, propre mais sans grand génie. On enchaîne les runs sans réel entrain. Forcément, le multi est plus fun, mais il manque cette dose de folie… et surtout de la rapidité. D’où un premier essai inabouti, mais qui méritera une suite, pour gommer les errements de jeunesse (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire