Crysis 3 : le jeu de trop qui n’en fait pas assez…

25/02/13 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : ,

Crysis-3-screen-1---Prophet

Bienvenue en 2047 à New York. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de détruire le monopole mis en place par le CELL  et rendre sa liberté à l’humanité.

Test effectué sur PS3

C’EST LA CRISE !

Crysis, référence du FPS, vient de sortir son troisième opus et malheureusement ce nouveau volet est loin d’être digne de son aîné. Déjà la médiocrité de Crysis 2 avait soulevé un vent de révolte auprès des fans du genre dû à un univers de jeu moins ouvert et une nanocombinaison ultra puissante qui facilitait largement le jeu. On espérait donc que Crytek, développeur du jeu, aurait appris de ses erreurs. D’autant plus que les premières images de Crysis 3 étaient prometteuses.
Petit flashback pour mieux comprendre la situation : une invasion d’aliens a été stoppée in extremis par Prophet (héros de Crysis 2). On se retrouve ici 20 ans plus tard, mais manque de bol notre héros est cryogénisé et prisonnier des forces du CELL. A son réveil, il n’est plus que l’ombre de lui-même vu que sa fameuse combinaison a disparu. Une intro qui est loin d’annoncer le meilleur quant au scénario qui attend le joueur. 02_fields_1_jungle

FPS, WTF ?!

Sept chapitres attendent le joueur, tous plus vides les uns que les autres. Entre champs de batailles vides, manipulations de véhicules et quelques objectifs secondaires à accomplir si le cœur y est, on se demande si on ne s’est pas trompé de jeu en mettant la disque dans la PS3… Les lettres FPS (first-person shooter) sonnent étrangement creuses, vu que les affrontements peuvent être esquivés à l’aide du camouflage. Il faut dire que réitérer le coup de la combinaison rendant invulnérable réduit tout de suite le niveau de difficulté à quasiment zéro. L’interdiction au moins de 16 ans s’en trouve quelque peu galvaudée, vu la facilité avec laquelle notre héros évolue en évitant le moindre risque. Ce qui paraît complètement paradoxal au vu de l’arsenal mis à la disposition du joueur.

Au final, on constate, non sans une pointe d’amertume, que Crysis 3 est l’un des premiers FPS en faveur de la paix des ménages avec une campagne solo ne dépassant pas les six heures de jeu.

02_fields_4_customize_bowUN CHASSEUR SACHANT CHASSER

Du côté du mode multijoueur, Crytek s’en sort un peu mieux. Outre des modes de jeu classiques comme le deathmatch ou la conquête de territoire, le mode Hunter (chasseur) vaut vraiment le détour. Deux guerriers (chasseurs) furtifs et équipés d’arc (la nouvelle arme la plus redoutable du jeu) doivent faire face à une ribambelle de soldats (proies). Ces derniers doivent donc essayer de survivre deux minutes en mettant en place une stratégie. La qualité de cette chasse à l’homme varie suivant la motivation des autres joueurs en ligne. Ce mode de jeu reste la seule chose qui augmentera la durée de ce Crysis 3 sur nos étagères…

Crysis 3
PEGI 16
Electronic Arts
PC, Xbox 360 et PS3
21/02/2013

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire