DANGANRONPA V3 : KILLING HARMONY

09/10/17 par  |  publié dans : A la une, Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

En seulement deux épisodes, transposés de la PSP à la Vita… puis sur PS4, « Danganronpa » s’est imposé comme le fer de lance des visuals novels. Un genre à part qui privilégie souvent la lecture et le développement de l’histoire au gameplay. Un point crucial que la série a su mettre valeur lors de ses phases d’investigations et de procès, inspiration « Phoenix Wright », revues et corrigées à la sauce décapante. Un détail qui change tout.

Comme dans les précédents opus, des étudiants ultimes, experts dans un domaine précis, se retrouvent amnésiques et livrés à eux-mêmes dans un lieu clos. Ici une école entourée d’une petite jungle et d’un casino… Ces jeunes talents sont rapidement invités par le maître des lieux, l’ourson psychopathe Monokuma, à s’entretuer. Un « Battle Royale » où commettre un meurtre parfait offre la liberté au détriment de la vie de tous les autres lycéens. A la découverte d’un corps les survivants devront donc débattre lors d’un conseil de classe et démasquer le coupable.

Doté d’une patte graphique classieuse, ce « Danganronpa  V3 » ne renouvelle pas la formule en profondeur mais améliore le concept par petites touches. Enfin sous-titrée en français, la franchise gagne en immersion. On profite donc enfin des jeux de mots, de l’humour noir et de cette narration tarabiscotée où les twists s’enchaînent à vitesse grand V. On note aussi une tendance à briser le quatrième mur et à s’amuser avec le joueur. Sans révéler son contenu, le premier procès fera date et démontre à lui seul le talent d’écriture de Kazukata Kodaka.

Avec ses nouveaux personnages : les Monokumers, rejetons de Monokuma et un rythme soutenu, malgré un prologue poussif, cette V3 flirte avec l’excellence. En plus des preuves à lancer comme des balles sur les propos erronés de vos partenaires / adversaires, la possibilité de prêcher le faux pour connaître la vérité décuple l’intérêt des joutes verbales. Les mini jeux et les surprises s’enchaînent pendant plus de trente heures, totalement aware. Vous voilà prévenus ! (Jeu testé sur PS4 Pro)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire