“Divinity Original Sin – Enhanced edition” : Le RPG de l’année

02/12/15 par  |  publié dans : Jeux Vidéo, Médias | Tags : , , , ,

Divinity-Original-Sin-EE-PS4-01

Petit flashback. Il y a tout juste un an, Divinity Original Sin voyait le jour sur PC. Financé en partie par Kickstarter et annoncé comme le digne héritier de Baldur’s gate, l’aventure était à la hauteur des espérances. Voir débarquer aujourd’hui une Enhanced édition – gratuite pour ceux qui possèdent l’original – agrémentée de nouvelles fonctionnalités, est à la fois logique… et inattendu vu le nombre colossal d’apports effectué par Larian Studios. De plus, les développeurs se permettent de sortir leur tuerie sur les nouvelles consoles, dont la PS4… Dans une version entièrement optimisée. Respect.

L’histoire emprunte aux codes de l’héroïc fantasy. Le design est coloré et la création de ses héros laisse le choix de privilégier le corps à corps, les combats à distance, la magie… Sur ce point là, le jeu reste classique. Ce qui l’est moins, c’est sa richesse indécente dans la personnalisation : une option permet même de discuter avec des animaux. Farfelu mais utile quand on veut dégoter quelques infos. Le reste des choix concerne les armes et armures, son intelligence voire la docilité de chacun de ses avatars ! Autre donnée qui rentre en ligne de compte, ces fameux points à utiliser dans les combats au tour par tour. Un déplacement, une attaque réduit la jauge et il faut creuser ses méninges sous peine de recharger sa sauvegarde. Pas de panique, après quelques heures de prises en main – autant dire une broutille vue la durée de vie – le gameplay devient une seconde nature.

Il faut dire que la version console fait preuve d’un énorme souci du détail. Là où d’autres excellents jeux, tels Westeland 2, n’ont pas su résoudre le passage de l’ergonomie clavier / souris au pad, Divinity réalise un sans faute. La gestion de l’inventaire se fait en deux clics, idem pour la sélection de pouvoir, les dialogues apparaissent en taille raisonnable et sont parfaitement traduits. Les doublages en anglais sont pour leur part savoureux, ce qui facilite l’immersion. Reste à aborder les nouveautés de cette Enhanced edition. A savoir un rééquilibrage de certaines quêtes et l’apparition de deux niveaux de difficultés supplémentaires. La première s’adresse aux débutants qui ne veulent profiter que de l’histoire et la seconde aux amateurs de tactique pure et dure… Mais le must reste la possibilité de jouer en coopération, en ligne… ou en local sur le même canapé. Un seul écran qui se sépare en split-screen lorsque les deux joueurs prennent des routes séparées. Une idée qui fera date pour un titre in fine, indispensable. (Focus Home, Jeu testé sur PS4)

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • Print
  • email

Laisser un commentaire